«Nana» d'Émile Zola Commentaire de Texte

«Nana» d'Émile Zola
Commentaire des pages 428 à 430 de l'ouvrage « Nana », d'Émile Zola traitant du désir dépensier et du gaspillage de Nana.
№ 29329 | 1,085 mots | 0 sources | 2012
Publié le févr. 10, 2013 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nana est un roman écrit par Émile Zola, publié par Charpentier en 1880. Il est le neuvième roman de la série les Rougon-Macquart, qui traite du thème de la prostitution à travers le parcours d'une courtisane prénommée Nana, dont les charmes ont affolé les plus hauts dignitaires du Second Empire. Pendant cette période, le roman présente une évolution très importante avec le réalisme et le naturalisme. Nana ne possède aucun talent mais est une séductrice exceptionnelle, elle gravit les échelons de la société, et atteint le sommet de sa gloire lorsqu'elle est invitée chez les Muffat à l'occasion du mariage d'Estelle car elle a été accueillie chez les nobles. Sa gloire ne semble pas s'arrêter de grandir. Mais, rapidement, le succès, le luxe lui montent à la tête, son désir de dépense est sans limite. Dès lors, elle gaspille monstrueusement, sans compter. Nous étudierons, ici, les pages 428 à 430.


I) Désir dépensier sans limite de Nana
II) Gaspillage monstrueux qui s'en suit

Extrait du document:

Effectivement, on parle beaucoup des caprices de Nana, comme en témoigne cette phrase : « Cette fille, aux goûts de perruche, croquant des radis et des pralines, chipotant la viande […] » (lignes 12 à 14). On notera que Nana est issue d'un milieu pauvre, défavorisé, ce qui aurait pu lui donner la notion de l'argent, mais, au contraire, elle le gaspille: « des achats bêtes, les nouveautés du jour, oubliées le lendemain » (lignes 41-42). L'exemple « elle ne pouvait voir quelque chose de très cher sans en avoir envie » (lignes 42-43) confirme que Nana achète tout ce qu'elle voit sans même réfléchir.
  • Fiche de lecture sur le troisième volet d’une saga familiale du second empire : Les Rougon-Macquarts, qui raconte la vie du fils de Gervaise, l’héroïne du premier grand succès de Zola, l’Assomoir.
    № 7842 | 1,380 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire de la lettre d'Emile Zola intitulée "J'accuse" publiée pour le Président de la République Felix Faure afin d'y dénoncer le complot militaire et politique de l'affaire Dreyfus.
    № 22370 | 2,330 mots | 5 sources | 2010 | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire des pages 333 à 335 de l'ouvrage « La Curée », d'Émile Zola se demandant en quoi il est légitime de dire que ce texte est une dénonciation des pratiques de la société.
    № 29397 | 1,900 mots | 0 sources | 2011 | FR | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires