"North versus Williamson ?" Commentaire de Texte by yam

"North versus Williamson ?"
Commentaire du texte "Oppositions et complémentarités dans la Nouvelle Economie Institutionnelle" co-écrit par D. Chabaud, C. Parthenay et Y. Perez, dans lequel ils proposent une analyse comparative des travaux de D. North et d'O. Williamson.
№ 9479 | 1,200 mots | 0 sources | 2008
Publié le déc. 23, 2008 in Économie , Relations Internationales
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Un courant ne peut être considéré comme un programme de recherche spécifique que s'il possède ses propres outils, qu'il rende crédibles ses propositions aux yeux des autres courants de pensée et qu'il n'existe pas de contradictions irrémédiables entre les auteurs qui s'en réclament.
Didier Chabaud, Claude Parthenay et Yannick Perez – tous trois professeurs d'université ayant longuement étudié la place des institutions en économie - cherchent à affirmer l'unité de la Nouvelle Economie Institutionnelle, en affirmant la cohérence de ses représentants, Douglass North (Prix Nobel d'Economie en 1993 pour son travail sur les institutions) et Oliver Williamson.
En comparant les travaux des deux auteurs, D.Chabaud, C.Parthenay, et Y.Perez mettent en relief des divergences de sensibilité, puis montrent qu'elles ne sont qu'apparentes et s'effacent face à des points d'accord conceptuels majeurs.

Extrait du document:

Williamson et North se rejoignent sur la primordialité de l'étude de la transaction : si les coûts de transactions n'ont cessés de diminuer, ce n'est pas le cas de ceux, indirects, liés aux institutions veillant au respect des engagements.
De plus, les deux auteurs utilisent la même démarche de l'individualisme méthodologique (la rationalité des individus explique leurs comportements) et s'appuient sur la même hypothèse : cette rationalité est limitée. North en explique les causes : les institutions sont capables de réduire les incertitudes, mais leur coût modère leur utilisation, tandis que Williamson insiste sur les conséquences de cette rationalité limitée : elle occasionne des comportements opportunistes.
Les deux auteurs appliquent donc une même hypothèse à des problèmes différents.

Commentaires