« Parties des animaux », Aristote Commentaire de Texte

« Parties des animaux », Aristote
Commentaire d'un extrait de l'ouvrage « Parties des animaux », d'Aristote s'interrogeant sur la manière dont celui-ci établit les rapport de causalité entre la main et l'intelligence.
№ 27748 | 1,235 mots | 0 sources | 2012 | RE
Publié le janv. 22, 2012 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On dit communément que l'Homme est supérieur aux animaux. Mais on ne se pose pas toujours la question de savoir sur quels aspects se base ce jugement. Il est bien évident que l'Homme connaît la science, l'amour, le langage mais ceci ne peut être un critère de comparaison, les animaux n'ayant pas de vie spirituelle. C'est pourquoi Aristote, dans un extrait de Parties des animaux, base son argumentation sur un aspect anatomique qui est la main et construit un rapport de causalité avec l'intelligence.
L'extrait débute à « Anaxagore prétend que c'est parce qu'il a des mains » et se termine à « La forme même que la nature a imaginée pour la main est adaptée à cette fonction. ». Dans ce texte, il s'appuie sur la théorie finaliste, qu'il oppose à celle du mécanisme d'Anaxagore. Pourquoi le finalisme lui permet-il alors de penser les rapports causaux qui unissent la main et l'intelligence et leurs conséquences sur le statut de l'Homme ?
Pour cela, nous allons d'abord nous intéresser à l'opposition entre le mécanisme et le finalisme, puis étudier les deux propositions essentielles qu'Aristote énonce avant de nous pencher sur le passage dialectique où il développe l'étude comparative du vivant et les conséquences du finalisme par rapport au statut de l'Homme.

Extrait du document:

La main, organe du membre antérieur avec un pouce opposable, est au centre de l'argumentation dans ce texte. En parallèle, on nous parle de l'intelligence, c'est-à-dire la capacité à tirer des inférences. Anaxagore pense que le fait de posséder des mains procure une certaine intelligence. Au contraire, pour Aristote, les mains dérivent de l'intelligence : en d'autres termes, l'intelligence a réussi à attribuer des fonctions inédites à la main.
  • Dissertation analysant les arguments qui mènent Aristote et Hobbes à défendre leurs positions respectives concernant la réflexion éthique.
    № 30310 | 2,190 mots | 2 sources | 2013 | CA | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire d'un extrait de ce traité d'histoire naturelle d'Aristote, qui débat sur les caractéristiques de la forme et de la matière, en tant qu'identifiant d'un objet ou d'un être.
    № 3850 | 1,450 mots | 0 sources | 2008 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé sur la protection animale dans le monde et la préservation des espèces menacées d'extinction.
    № 28349 | 4,395 mots | 11 sources | 2012 | FR | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires