« Pensée », Blaise Pascal Commentaire de Texte

« Pensée », Blaise Pascal
Commentaire de « Pensée », de Blaise Pascal se demandant comment tous les progrès et les connaissances que l'être humain a accumulé au fil des âges auraient été possibles, sans notre conscience et sans les questions que certains se sont posés un jour.
№ 18827 | 1,985 mots | 1 source | 2010
Publié le août 12, 2010 in Littérature , Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Nous vivons dans un monde où l'homme a conquit la terre, les airs, les mers et océans. Nous construisons des grattes ciel toujours plus hauts, défiant les lois de la gravité en se basant sur les découvertes de physiciens et bâtisseurs de génie. Des hommes percent les secrets de l'espace et ceux des grandes profondeurs en passant par la composition du centre de la terre. Que seraient nos conditions de vie sans Pasteur, Pierre et Marie Curie, ou même Rabelais dont les dissections clandestines auront aidé la médecine à avancer, vivrions nous autant et dans de si bonne conditions sans l'acharnement et les réflexions de grands penseurs tels que Newton, Galilée, Descartes ou encore Einstein. Dans son œuvre "Les pensées", Pascal Blaise défend la thèse que l'homme, cet être doué de raison doit se complaire dans l'ignorance qui l'entoure en en ayant conscience. Nous étudierons donc un passage de cette œuvre débutant à « Quel sujet de vanité » et se termine à « on le pourrait destiner ? ».

Extrait du document:

Il fait ensuite un rapport sur lui-même, créant une image de lui dont il ignore les composantes même, il ne connaît pas l'origine de son image physique, pourquoi est-il tel qu'il est, puis une image psychologique qui montre l'ignorance qu'il a de son inconscient et d'une partie de sa conscience, car il est aussi ce qui se voit et donc il ne peut avoir une totale connaissance de lui-même.

Commentaires