"Préface pour le traité du vide" de Pascal, 1663 Commentaire de Texte

"Préface pour le traité du vide" de Pascal, 1663
Commentaire du "Préface pour le traité du vide" de Pascal portant sur le thème de la raison à travers la nature en établissant les différences existants entre les animaux et l'Homme.
№ 31177 | 1,415 mots | 0 sources | 2014 | FR
Publié le déc. 29, 2014 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au sein de ce texte l'auteur Blaise Pascal veut nous persuader qu'il subsiste une différence entre les connaissances de l'Homme et celles des animaux, cette différence est dû à la nature propre. En effet, il distingue l'instinct animal ( qui incarne l'ensemble des connaissances naturelles, donné directement à la naissance de ces derniers ), et la raison qui confère un avantage supplémentaire à l'Homme, à savoir celui des connaissances, comme les animaux, mais de la mémoire qui permet à ce dernier d'évoluer positivement. D'emblée, dès la première phrase Blaise Pascal rentre dans le vif du sujet, en effet ce dernier aborde la nature de l'instinct animal qu'il qualifie, nous citons de « science » instinctive.

1. Les animaux disposent de connaissances innées
2. Les humains, à la grande différence des animaux font états d'une toute autre nature

Extrait du document:

L'instinct animal ne dépend pas de la volonté personnel des animaux, il émane tout simplement de la prédisposition que leur a attribuer la nature, ainsi ils ne savent pas pourquoi ils agissent. Ils se comportent de manière méthodique vis-à-vis de la nature. Pour résumer ils ne sont pas véritablement maître de leurs actes, ils suivent un parcours linéaire que leur a tracé la nature. Par conséquent, Pascal affirme que le « savoir » animal, constitue une transgression des règles établis par la nature, si les animaux venaient à apprendre et réfléchir leurs comportements.
La « science » des animaux est tout bonnement dû à leur inconscience, de ce fait elle ne peut connaître une véritable évolution. Contrairement à l'Homme, les animaux n'ont aucunement de ressentis vis-à-vis de leurs actions, ils ne savent pas ce qui les poussent à agir de tel ou tel manière, en effet Pascal qualifie leurs agissements comme « un mouvement occulte ». Il s'agit là d'une raison inconnu qui n'est pas explicable à proprement dit.

Commentaires