"Propédeutique philosophique" d'Hegel Commentaire de Texte by coucougirl

"Propédeutique philosophique" d'Hegel
Explication d'un extrait de la "propédeutique philosophique" d'Hegel, qui discute ici du bien fondé, pour la société, des lois, ou "menace", selon ses termes et dans quelle mesure elles sont compatibles avec la notion de liberté.
№ 12886 | 1,080 mots | 0 sources | 2009
Publié le oct. 22, 2009 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Extrait de la propédeutique philosophique d'Hegel, le texte proposé vise à déterminer si « la menace » (= les lois) dans une société est « conforme au droit » ou au contraire montre-t-elle que « l'Homme n'est pas un être libre ». Ainsi, peut-on se demander si la liberté est absence de contraintes.
La réponse que Hegel soutient dans cet extrait est que « la menace […] laisse entièrement de côté la justice ». Le mot justice inclut trois notions : la légalité, la légitimité et l'équité. La menace rentre dans les notions d'égalité et d'équité car c'est une loi qui est destinée à tous. Cependant, elle ne rentre pas dans la légitimité car elle ne respecte pas les droits fondamentaux et inhérents à tout être humain : les droits naturels (ex : la dignité humaine) d'où la thèse de Hegel qui va être démontrée en plusieurs temps.

Extrait du document:

C'est ainsi à partir de la question de « la menace » que Hegel a alimenté sa réflexion. Il se demande si la peine, en cas de délit doit être fondée sur la menace. La menace consiste à énoncer les conséquences juridiques qui suivront le délit. Hegel a opéré une critique de cette attitude au nom de la liberté. Ce raisonnement est construit sous forme de syllogisme. Hegel part d'un fait, et même plus exactement du fait que la menace empêche l'Homme d'être libre, puis, fait une parenthèse avec le « mais » (qui a pour équivalent « or ») pour donner les définitions du droit et de la justice. Et, finit par conclure que « la menace […] laisse entièrement de côté la justice ». Cependant, même si Hegel considère les lois comme injustes c'est-à-dire ce qu'il ne les considère pas comme moralement légitime, sans lois il n'y aurait pas de coexistence pacifique même minimale entre les individus.
  • Commentaire de philosophie portant sur un extrait de l'ouvrage de Hegel qui propose une réflexion sur la liberté de l'homme et le libre arbitre.
    № 11324 | 1,210 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation répondant a la question qui demande si l'autonomie de la philosophie vis à vis des autres "sciences" telle qu'elle a été enseignée oralement par Socrate, est respectée par son disciple Platon.
    № 15120 | 1,585 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant si l'on peut retrouver des marques philosophiques dans tous les domaines avec lesquels la philosophie dialogue, notamment dans le champ artistique et littéraire.
    № 28118 | 2,810 mots | 0 sources | 2012 | FR | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires