"Raisons pratiques" de Pierre Bourdieu - chapitre 4 Commentaire de Texte by Nolwenn

"Raisons pratiques" de Pierre Bourdieu - chapitre 4
Commentaire du chapitre intitulé «Esprits d'Etat» dans lequel Bourdieu souligne la capacité des agents en position de domination à imposer leurs productions culturelles et à reproduire ainsi les rapports sociaux de domination.
№ 10746 | 1,300 mots | 0 sources | 2008
Publié le avr. 20, 2009 in Sciences Politiques , Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En tant que penseur, Bourdieu se méfie des idées préconçues. Pour démonter les fausses évidences, il emploie le "doute hyperbolique" (déjà utilisé pour remettre en cause les préjugés dans les Méditations métaphysiques de Descartes). Cette démarche, "Rompre avec les présupposés", lui est nécessaire pour tenter de cerner la "vérité fondamentale de l'Etat". Il lui faut d'abord remonter à l'apparition de celui-ci. Sa genèse lui permet de proposer un "modèle de l'émergence de l'Etat", tâche difficile, qui nécessite une connaissance de multiples disciplines.

1. Définition de l'Etat
2. Notion de violence symbolique, une pensée modelée
3. Champs et positions des agents
4. Le pouvoir étatique, la concentration des capitaux

Extrait du document:

Bourdieu donne dans ce chapitre une définition pragmatique de l'Etat : "structure organisationnelle et instance régulatrice des pratiques", ainsi qu'une définition inspirée de celle de Weber (Le savant et le politique): "L'Etat est un X (à déterminer), qui revendique avec succès le monopole de l'usage légitime de la violence physique et symbolique sur un territoire déterminé et sur la population correspondante."
Si son organisation est inspirée des structures ecclésiastique (hiérarchie pyramidale, subsidiarité…), son pouvoir l'est aussi. Bourdieu le qualifie de "quasi divin": L'Etat est "créateur" de "définitions sociales légitimes" et peut "accorder l'immortalité" (par des cérémonies de consécration).

Commentaires