"Reflections on the Revolution in France" d’Edmund Burke Commentaire de Texte by stabilou

"Reflections on the Revolution in France" d’Edmund Burke
Commentaire portant sur une critique des "Droits de l'homme" tirée de l'ouvrage d' Edmund Burke, homme politique et philosophe irlandais du XVIIIe siècle‎.
№ 6573 | 1,970 mots | 2 sources | 2008
Publié le juin 22, 2008 in Histoire , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les droits de l'homme ont subi de nombreuses critiques au cours des derniers siécles, nous allons étudier l'une d'entre elle, faite par Edmund Burke.Edmund Burke peut être présenté comme l’ennemi des « Droits de ‎l’Homme » et le défenseur du vieil ordre monarchique et aristocratique.‎ Malgré tout, les « Droits de l’homme » défendent, selon lui, ‎certaines grandes valeurs. ‎

I) Une critique virulente des « Droits de l’Homme »‎

1) Des droits inapplicables
2) La déroute des « Droits » selon Burke‎

II) Les « Droits de l’Homme » : défenseurs de certaines ‎grandes valeurs

1) Des droits « vrais » en théorie‎
2) Burke : défenseur des « véritables droits de l’homme »‎

Extrait du document:

Edmund Burke était un homme politique et philosophe irlandais du XVIIIe siècle. Il fut longtemps député à la Chambre des Communes britannique, en tant que membre du parti whig. Il est resté célèbre pour le soutien qu'il a apporté aux colonies d'Amérique du Nord lors de leur conflit avec le roi Georges III, ainsi que pour sa ferme opposition à la Révolution française, exprimée dans ses "Reflections on the Revolution in France", qui fit de lui l'un des chefs de file de la faction conservatrice au sein du parti whig. Edmund Burke est également l'auteur d'ouvrages de philosophie portant sur l'esthétique, et le fondateur de la revue politique Annual Register. Il est souvent considéré comme le père du conservatisme anglo-américain.
En 1789, peu après la prise de la Bastille, un jeune noble français, Charles-Jean-François Depont (qui avait connu Burke lors d’un voyage en Grande-Bretagne), avait demandé à Burke quelles étaient ses impressions sur les bouleversements politiques que connaissait la France. Burke lui répondit par deux lettres successives ; la deuxième, beaucoup plus longue que la précédente, fut publiée quelques mois plus tard sous le titre de "Reflections on the Revolution in France" qui fut publiée pour la première fois le 1er Novembre 1790.
Nous allons étudier un extrait de cette œuvre qui nous présente une critique des « Droits de l’Homme » à double sens

Commentaires