Rousseau et la politique Commentaire de Texte

Rousseau et la politique
Commentaire d'un texte de Rousseau concernant le problème lié à l'autorité mise en place par l'Etat.
№ 19036 | 1,125 mots | 0 sources | 2010
Publié le août 17, 2010 in Philosophie , Sociologie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte commenté va de "C'est beaucoup que d'avoir fait régner l'ordre..." à " ...que pour faire ce qu'on doit, il suffise de songer qu'on le doit faire" .
Dans ce texte, Rousseau met en avant le problème lié à l'autorité mis en place par l'Etat. En effet, selon lui, l'autorité installé, qui fait régner l'ordre et la paix et qui fait que la loi soit respecté, n'est pas parfaite et comporte donc ainsi plusieurs failles. Avec le temps, ces failles auront pour conséquences que le gouvernement va perdre de son autorité, et les apparences prendront le dessus sur la réalité. Il y décrit ensuite un des problèmes de cette autorité, qui est que le gouvernement accentue inutilement les différences entre les hommes, en les rendant comme il le souhaite, mais pas forcément comme il en a besoin. Une autre de ces failles est le fait que l'état utilise une autorité qui juge uniquement l'action des hommes, et non leurs volontés, contrairement à l'autorité qu'il appelle « l'autorité la plus absolue ».

1. L'Etat a déjà fait beaucoup pour faire régner son autorité, et ce qu'il va se passer si l'Etat ne corrige pas les failles présentes dans celle-ci
2. Ce qui ne va pas dans l'autorité actuelle
3. Ce que l'Etat doit faire pour corriger ces failles

Extrait du document:

« S'il est bon de savoir employer les hommes tels qu'ils sont », les hommes sont différents dans les faits et sont employé tels qu'il sont, ils doivent donc subir leurs différences. Alors que selon Rousseau, l'Etat devrait rendre les hommes tels qu'il en a besoin : « il vaut beaucoup mieux encore les rendre tels qu'on a besoin qu'ils soient » les inégalités des hommes ne seront plus pris en compte puisque l'Etat rendra les hommes de manière à subvenir à ses besoins, et à être utile à la société. Et selon Rousseau, le gouvernement rend déjà les hommes tels qu'il le souhaite : « Il est certain que les peuples sont à la longue ce que le gouvernement les fait être. Guerriers, citoyens, hommes, quand il le veut ; populace et canaille quand il lui plait », mais le gouvernement ne rend pas les hommes tels qu'il en a besoin, car il n'utilise pas la « bonne » autorité pour cela.

Commentaires