"Sous le Soleil de Satan" de Bernanos - chap II Commentaire de Texte by Troglodyte

"Sous le Soleil de Satan" de Bernanos - chap II
Commentaire d'un extrait du chapitre II du prologue de "Sous le Soleil de Satan " présentant le personnage de Mouchette.
№ 26533 | 2,645 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le oct. 10, 2011 in Littérature , Religion
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le texte étudié se trouve aux pages 25 et 26 " et va de "C'était un matin du mois de juin..." à "...que le moindre déplacement peut rompre".

Cet extrait se situe juste après l'entrevue du père Malorthy et du marquis, et juste avant que le père ne décide d'user une bonne fois pour toutes de son autorité sur sa fille et que la situation ne dégénère. C'est un passage qui parle de Mouchette pour la première fois indépendamment du regard que portent les autres personnages sur elle ; elle est présentée en elle-même. En somme, c'est son intériorité d'enfant habité par l'énergie et le désir de vivre une vie romancée qui est ici révélée. Mais le diable est partout, et le simple fait que ce passage soit enchâssé dans l'entreprise tyrannique du père, qui possède, rappelons-le, tous les défauts de l'athéisme et de la conviction politique, condamne Mouchette à tomber entre les griffes de Satan.

1. Première partie : une rêverie poétique qui exprime la plénitude lumineuse de l'enfance de Mouchette
1. Deuxième partie : le sentiment de rébellion de Mouchette, le carcan dans lequel il a pris naissance, et l'énergie qu'il dégage
3. Troisième partie : énergie mise au service de l'ardeur de ses désirs de vivre et, confrontée à son innocence, dernier rempart contre les rets de Satan

Extrait du document:

Les « six belles vaches » ont plusieurs sens. Les vaches rappellent la seau de lait évoqué lorsque l'on se rend compte de la grossesse de Germaine. Si le seau annonçait déjà la maternité, le sens se concrétise lorsqu'il s'agit d'aller voir les vaches, mais d'en profiter pour aller voir son amant. Quant au chiffre 6, il est à noter que c'est le chiffre de la bête humaine dans l'Apocalypse ; bête à laquelle sera également réduite mouchette dans les descriptions que le narrateur en fera par la suite. Bien que la vache soit une évocation rassurante d'opulence et de maternité, sa dualité avec l'amant tant stigmatisé par le narrateur est ainsi claire.

Commentaires