"Statuta Ecclesiae Antiqua" Commentaire de Texte

"Statuta Ecclesiae Antiqua"
Commentaire de texte sur la collection canonique dite « Statuta Ecclesia Antiqua », écrite entre 442 et 506. (pdf)
№ 13890 | 5,285 mots | 4 sources | 2010
Publié le mars 02, 2010 in Littérature , Religion , Théologie
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce texte a pour but de régir la vie des évêques : conditions de vie, qualités morales, temps de travail… Le mot évêque vient d'"épiscopus": surveillant. Ils assistaient les apôtres dans la prédication et le baptême. Ils étaient élus « clero et populo » comme le 12e apôtre, Matthias, c'est-à-dire qu'ils étaient élus par le peuple et les clercs en vertu de leur popularité, éloquence, facilité à convaincre les foules de les élire. Pour confirmer l'élection les autres évêques devaient lui imposer les mains, c'est l'ordination : le pouvoir de Dieu est conféré au candidat ainsi que la charge d'un ministère.
La question à se poser est en quoi ce texte réorganise t-il le mode de vie des évêques ?
Pour cela, nous étudierons dans un premier temps, l'idéal de vie ascétique réclamé par l'accession à l'épiscopat et dans un second temps la charge que cela implique.

Extrait du document:

Selon Jean Gaudemet, les "Statuta ecclesia antiqua" donnent une orientation pour une réforme du clergé, en le soumettant à une vie ascétique, en lui imposant une véritable pauvreté, en l'astreignant au travail manuel et en l'incitant à pratiquer la charité ce qui rappelle les idées du prêtre Gennade de Marseille ce qui nous incite à lui en attribuer la paternité. Une vie ascétique est une vie sobre, sans superflus. Elle vise la santé et le bien-être optimal afin d'atteindre l'ascèse spirituel : un équilibre entre le travail et la prière par une vie stricte avec notamment la pratique du jeûne, de la veillée…

Commentaires