"Système des beaux-arts" d'Alain Commentaire de Texte by Choupidelune

"Système des beaux-arts" d'Alain
Commentaire sur un extrait du Système des Beaux-Arts d'Alain, se rapportant à la position de l'artiste et de l'artisan dans la société.
№ 28706 | 1,390 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le août 24, 2012 in Philosophie , Arts , Histoire de l'Art
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'extrait étudié, visible dans le document, commence par "Il reste à dire en quoi l'artiste..." et se termine par "...servir à faire une autre œuvre."

Au fil des siècles et des sociétés, l'art a étonnement évolué tout comme de nombreuses autres techniques. Dans cet extrait du Système des beaux-arts d'Alain, l'auteur souhaite démontrer ce qui distingue très nettement l'artiste de l'artisan. Jusqu'à la Renaissance, l'artiste n'existait pas mais était reconnu comme artisan ? C'est après des revendications de la part d'artisans que ces derniers ont été reconnus comme artistes, pour leur génie à rendre beau et non plus à représenter et reproduire la nature. Toutefois des questions sur cette distinction artiste-artisan se posent : comment le projet de l'artiste germe-t-il ? Pourquoi et comment se distingue-t-il alors de l'artisan ? Quelle est donc sa capacité à rendre beau ? L'idée de rendre beau prend-elle toujours le même chemin ?

1. Genèse du projet de l'artiste
2. Distinction artiste-artisan
3. Capacité à rendre beau et les moyens pour y parvenir

Extrait du document:

Alors que l'auteur poursuit sa démonstration, il s'attarde sur le « travail du peintre de portrait ». En considérant le peintre de portrait comme «salarié », il lui ôte déjà sa capacité à créer pour faire du beau mais plutôt l'oblige à créer par nécessité : pour vivre et exécuter ce qu'on lui demande. Le peintre de portrait ne semble pas pouvoir peindre comme bon lui semble. Le peintre peut plier la nature à sa volonté à l'inverse du peintre de portrait régie par des contraintes de reproduction. Il dispose d'un modèle et se doit de le représenter avec le plus d'exactitude possible : les couleurs font parties des lois qu'il se doit de respecter. Mais, son « idée lui vient à mesure qu'il l'a fait ». Le peintre parvient à introduire son génie propre par la manière dont il reproduit, la manière dont il peint.
  • Dissertation se demandant si l'art du mal implique une totale maîtrise de l'homme sur le mal et si la liberté que peut conférer l'art du mal, n'est pas avant tout une certaine forme de beauté.
    № 25712 | 1,540 mots | 3 sources | 2011 | FR | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation d'histoire de l'art analysant la notion de beau à partir d'un texte de Théophile Gautier illustré par des œuvres d'art.
    № 12828 | 1,900 mots | 0 sources | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Etude qui présente la nouvelle forme d’art des Christo à travers la présentation de plusieurs de leurs oeuvres. Cette nouvelle conception artistique s’installe à l’air libre et se veut gigantesque, spectaculaire, mais surtout éphémère.
    № 5809 | 1,450 mots | 6 sources | 2007 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires