"Théorie de la plus-value" de Karl Marx - chap 4 Commentaire de Texte

"Théorie de la plus-value" de Karl Marx - chap 4
Commentaire du Chapitre IV du livre "Théorie de la plus-value" de Karl Marx expliquant son raisonnement pour réfuter la théorie smithienne du travail.
№ 19847 | 1,475 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 14, 2010 in Économie , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Karl Marx, économiste en rupture avec les premiers courants classiques de l'économie – représentés par Adam Smith et David Ricardo- va s'intéresser à la science économique dans les années qui suivent le décès d'Adam Smith, décrit comme étant le père de l'économie.(...)
La (les) distinction (s) smithiennes du travail productif et improductif sont au centre de ce texte. Marx tente de déterminer les faiblesses de la théorie smithienne, mais aussi les rapports qu'elle entretient avec la théorie économique.

1. La nécessité de prendre en compte la plus-value, matrice de distinction entre le travail productif et le travail improductif
2. La réfutation de la théorie smithienne du travail à travers l'introduction de concepts marxistes
3. De la réfutation à la correction de la théorie smithienne par le critère de la production de marchandises: une correction juste?

Extrait du document:

Si une faible part des travailleurs improductifs participent de la production de marchandises, on détermine la valeur d'échange de ce travail suivant le même raisonnement que pour le travail productif. Et c'est l'un des principaux points de divergence qu'il émet en contradiction avec ce qu'a avancé Smith dans sa théorie du travail.

Commentaires