"Totalitarismes" de Pierre Hassner - partie I, chap 1 Commentaire de Texte

"Totalitarismes" de Pierre Hassner - partie I, chap 1
Commentaire du chapitre 1 de la Partie I de l'ouvrage "Totalitarismes" de Pierre Hassner portant sur la complexité du totalitarisme et surtout sa difficile approche par la science politique.
№ 17845 | 2,285 mots | 0 sources | 2010
Publié le juil. 14, 2010 in Histoire , Sciences Politiques , Sociologie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Totalitarismes - Partie I : Itinéraire d'un concept - Chapitre I : Le Totalitarisme vu de l'Ouest par Pierre Hassner.
Dans l'ouvrage Totalitarismes publié en 1984, Pierre Hassner et Jacques Rupnik sous la direction de Guy Hermet questionnent le terme éminemment polémique de totalitarisme, qui depuis fort longtemps suscite controverses et désaccords quant à la réalité historique à laquelle il renvoie voire à la validité même de cette notion en science politique. La difficulté essentielle qui se noue autour de ce terme réside dans la double tentation - soit à l'abstraction poussée à son paroxysme - soit à la banalisation assumée d'un type de régime qualifié de « totalitaire » qui s'expliquerait comme un autre et qui engloberait le nazisme, le stalinisme.. Sa réflexion consiste donc à se demander dans quelle mesure peut-on aborder objectivement une notion si subjective.

1. La fascination positive
2. L'indifférence boudeuse ou la semi-solidarité embarrassée
3. La fascination négative
4. Un malaise résistant
5. De la politique à la science politique ?
6. De la science politique à la philosophie politique ?
7. Bilan paradoxal révélant les limites de la science politique et du totalitarisme

Extrait du document:

La notion de totalitarisme étant très subjective et son usage contextualisé, voyons comment son approche a évolué au gré de variations idéologiques, politiques etc. La première vague est dite de « fascination positive ». Dans les années cinquante le concept de « totalitarisme » est la catégorie maîtresse d'analyse. La période de fascination s'exprime par des œuvres majeures comme celles d'Hannah Arendt dont la « synthèse géniale » du phénomène totalitaire fut un apport central et dont la pensée se structura autour du procès et du camp de concentration. Ce concept descriptif et bien souvent l'expression d'une critique libérale est également analysée en rapport avec le sacré. Citons la théorie religions séculières totalitaires d'Aron.

Commentaires