Traité de la réforme de l'entendement Commentaire de Texte

Traité de la réforme de l'entendement
Commentaire des paragraphes 73 à 76 du "Traité de la réforme de l'entendement" de Spinoza portant sur l'épistémologie spinoziste.
№ 24834 | 2,395 mots | 0 sources | 2011
Publié le juin 11, 2011 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L'épistémologie spinoziste n'est pas une théorie classique de l'adéquation. Une idée vraie est effectivement vraie non pas parce qu'elle corresponde à une réalité extérieur et indépendante de l'esprit humain, mais parce qu'elle a un ordre intrinsèque à elle même. Ainsi, dès que par l'entendement on conçoit une idée de manière claire et distincte, celle-ci est vrai indépendamment de toute correspondance avec une réalité extérieure. On comprend alors que l'idée vraie est donc vraie de manière intrinsèque en tant que l'entendement est capable de la concevoir. Cependant, on sait bien que l'entendement n'est point la seule faculté humaine, et que pour cette raison l'erreur n'est pas nécessairement exclue dans notre poursuite de la connaissance.

1. La preuve de l'existence d'une limite de la connaissance humaine
2. Le cas de l'erreur la plus grande où la distinction se mêle au confus
3. La source et la manière d'éviter l'erreur

Extrait du document:

L'idée vraie est une idée claire et distincte. Ceci dit, si la vérité dépend donc d'une disposition de l'entendement à la concevoir (claire et distinctement), alors la vérité ne dépend nullement d'une adéquation à un objet extérieur. Spinoza défend donc une conception internaliste de la vérité en cela que les idées sont vraies intrinsèquement. De cette manière, on voit aisément que les idées qui seront nécessairement vraies sont les idées simples. En effet, en tant que les idées simples, comme affirme Spinoza, ne dépassent pas la limite du concept auxquelles elles appartiennent il est impossible qu'elles soient fausses. Autrement dit, puisqu'une idée simple n'affirme rien au-delà de ce que le contenu d'un concept affirme (pourrait-on dire qu'elles sont analytiques ?), elle ne peut pas être fausse.

Commentaires