« Un amour de Swann », Proust Commentaire de Texte by loulou

« Un amour de Swann », Proust
Commentaire stylistique de l'incipit « Un amour de Swann », de Proust se demandant en quoi cet extrait relève d'une esthétique proustienne originale du portrait.
№ 27089 | 2,925 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le nov. 25, 2011 in Littérature
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Un Amour de Swann, deuxième partie du premier tome de la Recherche _ Du Côté de chez Swann_ relate à la troisième personne une aventure passée, antérieure à la naissance du héros : l'amour entre Swann et Odette. Si cette partie du roman est essentiellement centrée sur le thème de l'amour et de la jalousie, Proust nous donne également à voir la société bourgeoise parisienne, plus précisément le salon des Verdurin avec ses célèbres personnages : M. et Mme Verdurin, le docteur Cottard, le pianiste Vinteuil, Odette de Crécy… Ainsi, l'incipit d'Un Amour de Swann, comme nous le voyons dans notre texte, s'ouvre sur la peinture subtile du « petit clan » des Verdurin.
Nous verrons tout d'abord que l'extrait se présente comme le portrait d'un nouveau personnage collectif : le salon des Verdurin, mais aussi comme un « contre-portrait », puis nous montrerons les jeux formels et énonciatifs d'une écriture du pastiche, enfin, nous étudierons l'aspect satirique du texte.

Extrait du document:

Le genre romanesque et notamment le roman proustien posent de manière marquée la question de l'énonciation et de la polyphonie. Les thèmes de la variété des voix, des langages, des niveaux de langue et de l'ironie sont donc essentiels, et se retrouvent de manière aiguë dans notre extrait. En effet, l'énonciation de notre texte est complexe : s'il semble évident que la voix narratoriale est celle d'un narrateur omniscient hétérodiégétique (la narration se faisant la troisième personne et au passé), le lecteur entend également la voix des personnages, de manière plus ou moins directe. Ainsi, l'écriture du passage cultive différentes formes de discours rapportés et fait résonner différentes voix, permettant ainsi la mise en place d'une ironie et d'une polyphonie subtiles.

Commentaires