« Une Charogne », de Charles Baudelaire Commentaire de Texte

« Une Charogne », de Charles Baudelaire
Commentaire du poème "une Charogne", de Charles Baudelaire tiré du recueil 'Les fleurs du mal' démontrant les liens entre le bien et le mal.
№ 15816 | 1,145 mots | 2 sources | 2007
Publié le mai 13, 2010 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce poète est né à Paris le 9 avril 1821. Tout le long de son existence, Baudelaire s'est vu reprocher son écriture et le choix de ses sujets. A travers son œuvre, ce poète français a tenté de tisser et de démonter les liens entre le mal et la beauté, la violence et la volupté,... Enfin Baudelaire est souvent nommé comme l'héritier de « l'art pour l'art » du mouvement Parnassien qui date de la fin du XIXème siècle. Charles Pierre Baudelaire est mort le 31 aout 1867.
Une Charogne montre un couple qui au détour d'une promenade à découvert un cadavre d'animal en décomposition. Ce poème a une forme étrange, 12 strophes qui ont chacune 2 vers en Alexandrins et les 2 autres en Octosyllabes. Dans ce poème, il a voulu extraire la Beauté du mal.

I. Le contexte de cette poésie pour continuer sur la description plus que macabre de la charogne
II. Les allusions faites par Baudelaire dans ce poème

Extrait du document:

Dans ce poème, Charles Baudelaire parle de lui et d'une femme. Il raconte une promenade amoureuse où quelque chose s'est produit : « Rappelez-vous l'objet que nous vîmes, mon âme ». Les mots qu'utilisent Baudelaire pour s'adresser à la femme son très romantiques, on ne doute pas qu'il l'aime : « mon âme », « étoile de mes yeux, soleil de ma nature », « mon ange et ma passion », « la reine des grâces », « ma beauté ». Cette femme à qui s'adresse Baudelaire est peut-être sa maitresse Jeanne Duval.

Commentaires