"Une éducation libertin" de Jean-Baptiste Del Amo Commentaire de Texte by Esil

"Une éducation libertin" de Jean-Baptiste Del Amo
Commentaire portant sur la préface de l'ouvrage de Del Amo qui est une œuvre consacrée à l'ambition.
№ 9152 | 750 mots | 0 sources | 2008
Publié le nov. 30, 2008 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La vision de l'Homme et du monde donnée dans ce roman est ici négative : une vision humaine matérialiste, dépravée, obnubilée par l'image et la reconnaissance sociale.
L'Homme est montré sous son aspect le plus vil : prêt à toutes les concupiscences pour fréquenter les endroits et les gens les plus huppés, il s'affirme opportuniste, libidineux.

Extrait du document:

Le désir de reconnaissance sociale, le pouvoir de séduction exercé sur des hommes et des femmes confiants, enivrés par le charme et le bagou d'un parvenu, la cupidité, l'admiration suscitée sont les moyens vils par lesquels Gaspard, le protagoniste se pervertit, transgresse ses propres limites, se corrompt.
Le style d'écriture de Del Amo, fluide, suave et cru à la fois est proche de celui de Suskïnd dans son roman "Le Parfum" par cette abondance de vocabulaire très porté sur les sens, palette riche aux innombrables couleurs olfactives (notamment dans les premières pages, la description de Paris "nombril sale et crasseux de France"). Gaspard présente également quelques traits de caractère communs à Georges Duroy, le "Bel-Ami" de Maupassant : personnage ambitieux issu d'un milieu rustre et modeste quittant sa ville natale pour la capitale dans le but d'assouvir ses desseins glorieux. Dans les deux cas, les deux hommes caressent l'espoir illusoire de mener une vie bourgeoise et confortable -bien que l'époque soit différente- et leur parcours débutera par une rencontre hasardeuse, le comte Etienne de V. pour Gaspard, qui les hissera dans la haute société tant désirée.

Commentaires