À quoi reconnaît-on du philosophique ? Dissertation

À quoi reconnaît-on du philosophique ?
Dissertation se demandant si l'on peut retrouver des marques philosophiques dans tous les domaines avec lesquels la philosophie dialogue, notamment dans le champ artistique et littéraire.
№ 28118 | 2,810 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le mars 25, 2012 in Philosophie
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Par expérience, nous sommes capables de déterminer, devant un film, un roman ou une œuvre d'art son « degré de philosophie ». Intuitivement on reconnaît que certaines de ces œuvres mettent en scène et illustrent certains enjeux à caractère philosophique sans pour autant les identifier clairement. Dès lors, il semble que la philosophie puisse s'exporter en dehors de son propre champ, dialoguer avec tout ce qu'elle n'est pas : la philosophie n'aurait donc pas le monopole du philosophique. Faudrait-il pour autant signer l'arrêt de mort de la philosophie « pure » et ne considérer que « du philosophique » qui pourrait se trouver dans tous les domaines ? La matrice du film des frères Wachowski (1999) peut-elle être étudiée avec le même statut philosophique que la caverne platonicienne ? Le philosophique se définit alors comme ce qui pousse à penser, amène une réflexion de manière explicite ou implicite. Le problème est alors celui de trouver des critères du philosophique, comment l'identifier par des caractéristiques définies, immuables et reconnaissables.
C'est d'abord en dégageant un tel caractère irréductible, en se demandant « qu'y a-t-il de philosophique dans la philosophie » que nous verrons s'il est possible d'abandonner une conception substantielle de la philosophie pour chercher à transférer cette essence philosophique dans des domaines qui lui sont liés, en recherchant alors des « traces de philosophie ». Enfin, nous essayerons de voir en quoi il est possible de trouver du philosophique sans cette « essence » nécessaire, notamment en n'étudiant plus les arts et les lettres comme portes parole de la philosophie mais comme portant en eux-mêmes une certaine philosophie implicite.

Extrait du document:

Dès lors, la réponse apportée aux problématiques exposées ne peut être que subjective, propre à l'auteur qui expose son point de vue. La philosophie ne saurait donc, comme on pourrait le croire, rechercher une vérité unique et absolue. Une preuve en est que les philosophes n'ont cessé de remettre en question les thèses de leurs prédécesseurs : l'histoire de la philosophie n'évolue que par la réfutation perpétuelle de thèses antérieures. Ce que le philosophe recherche, ce n'est donc pas la vérité, l'adéquation parfaite et indiscutable de son propos avec la réalité, mais une certaine efficacité, une certaine vraisemblance qui sera jugée a posteriori par le lecteur.
  • Dissertation philosophique portant sur une citation de Jankélévitch : "Il y a quelque chose de nocturne dans l'objet philosophique" et posant le problème de la définition même de la philosophie.
    № 10220 | 1,350 mots | 3 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation d'histoire visant à comprendre le mouvement culturel et philosophique qui a régné au 17ème siècle.
    № 14883 | 4,220 mots | 5 sources | 2010 | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation visant à déterminer si l'homme peut définir un document à travers sa forme, son fond ou s'il existe une essence commune au document.
    № 16588 | 1,145 mots | 0 sources | 2010 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires