Andrei Makine Dissertation by Margotte

Andrei Makine
Dissertation sur la vérité dans les romans de Makine.
№ 28109 | 4,775 mots | 0 sources | 2012 | FR
Publié le mars 22, 2012 in Littérature , Littérature Etrangère
12,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le roman se définit comme une œuvre littéraire en prose portant sur l'imagination, faisant vivre et évoluer dans un espace des êtres de papier, des personnages donnés pour véritables, une histoire feinte. Les faits présentés relèvent donc de l'imaginaire bien que l'auteur recherche souvent l'effet du réel. Cette recherche du vrai est amplifiée au XXeme siècle avec un désir de comprendre et de faire comprendre les origines historiques d'un siècle de désillusions marqué par deux guerres mondiales. Andreï Makine s'inscrit dans cette mouvance bien qu'il n'ai pas vécu ces conflits. Mais, au genre romanesque, s'oppose l'Histoire qui est l'étude des faits et des événements du passé dans leurs ensemble.

1. Nous nous proposons d'étudier si la vérité historique est possible dans un roman...
2. ...si elle est liable au romanesque...
3....et si, grâce au genre elle peut permettre de témoigner sur une époque et de l'expliciter

Extrait du document:

Le roman est une forme d'art, et donc un moyen d'évasion, qui consiste à mettre en forme de séduisantes problématiques en se servant de la vérité comme matière romanesque. Il laisse une place importante à l'imagination grâce à une narration frictionnelle qui permet au lecteur de s'évader, de se détacher de son quotidien, de sa vérité. Le roman à été longtemps critiqué et vu comme une ''amusette'' car il été trop frivole et peu réaliste mais, peu à peu, il est devenu un genre plus sérieux et plus plaisant au peuple grâce à ses formes variées et au reflet qu'il donne de l'Homme et de la société. Mais il reste tout de même un genre suspect car il mêle la fiction à la réalité et les deux sont parfois difficiles à démêler. Le roman n'est pas un mensonge à proprement parler mais plutôt une fiction, l'illusion d'une vérité.

Commentaires