Arts et Renaissance Dissertation

Arts et Renaissance
Dissertation sur la conception artistique de l'image, de la sculpture et de la poésie durant la période de la Renaissance.
№ 27263 | 1,840 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le déc. 07, 2011 in Arts Plastiques / Dessin , Histoire , Arts , Histoire de l'Art
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La généralisation du terme « renaissance » pour qualifier l'ensemble du processus historique provient de Michelet. Changement de paradigme qui comme son nom l'indique, prétend être un nouveau départ. Ce qui renaît, c'est Avant lu, la Renaissance était utilisée par les historiens de l'art. Ce qui renaît, c'est l'Antiquité. On renoue avec les Grecs par l'intermédiaire des byzantins. L'empire romain d'orient qui s'est presque réduit à la capitale Byzance, tombe en 1453 sous les coups des Turcs qui fondent leur empire. Les savants byzantins avec certaines de leurs bibliothèques, se réfugient dans la ville la plus byzantine d'Occident qui est Venise. Cela explique que les plus somptueux monuments byzantins après Sainte-Sophie, c'est la basilique San Marco à Venise, par exemple.

1. Bernard Vouillou remarque que ce n'est pas innocent, cette histoire de se préoccuper de la position du corps dans l'espace pour voir la peinture
2. Il y a cependant un prédécesseur grec d'Horace, qui est un poète dont on a pratiquement tout perdu comme c'est souvent le cas des chefs d'œuvre de la littérature grecque, plus que de la littérature latine
3. La fable mythique de la Renaissance dans la théorie grecque antique transmise en particulier par un latin du Ier siècle, Pline l'Ancien, très grand aristocrate romain, en même temps grand esprit qui écrit ce qu'il appelle l'Histoire naturelle mais qui signifie l'histoire de toute la nature y compris la culture

Extrait du document:

La gloire des Athéniens, dit que la peinture une poésie muette et la poésie un peinture parlante. L'association de la formule d'Horace et de Simonide va structurée la pensée de l'Ut pictura poesis à la Renaissance. Comme le fait remarquer Vouillou, cette égalité de la comparaison est biaisée puisque le motif de différence qui est aussi le motif de comparaison, c'est le langage, qui dans un cas est présent et dans l'autre absent. C'est l'intermédiaire de la parole langagière qui fait la différence donnant tout de même l'avantage à la poésie. C'est bien ce dont s'aperçoit Leonard de Vinci qui est exaspéré par la formule de Simonide et qui dans son Traité du Paragone, réforme la formule ainsi : « la peinture est une poésie muette mais la poésie est une peinture aveugle. » il y a bien la équivalence entre les deux manques mais manque de la vue.
  • Exposé qui mène une étude sur la naissance de l'art baroque amérindien, ses particularités et thématique de préférence.
    № 22674 | 1,645 mots | 5 sources | 2009 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui pose la question de savoir si on peut réellement parler de Renaissance en Espagne, comme on le fait de la Renaissance française ou allemande.
    № 8008 | 3,420 mots | 0 sources | 2004 | détails
    10,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui présente l'utilité d'une oeuvre d'art.
    № 13708 | 2,600 mots | 0 sources | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires