Bipartisme sous la Vème République Dissertation by gris98gone

Bipartisme sous la Vème République
Dissertation qui traite du système dans lequel les partis tendent à se grouper autour de deux pôles. Elle aborde cette notion à travers les élections législatives et présidentielles.
№ 4681 | 1,040 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 26, 2008 in Histoire , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce phénomène de bipolarisation s’est imposé à la fin des années 70, avec les élections législatives de 1978 où le parti socialiste l’emporte sur le parti communiste au ballotage avec une alliance au second tour avec la majorité du centre.
La notion de bipolarisation est également liée aux élections présidentielles, puisqu’il n’y a que deux candidats présents au 2ème tour.
Le document s'interroge sur l'origine du bipartisme, qui s’enracine dans le texte de la constitution de 1958, sur son application dans l’histoire constitutionnelle de la Vème république, mais également sur ses limites qui existent dans la pratique.


I- L’apparition de la bipolarisation sous la Vème république
A) L’ordonnance de 1958 et l’institution de la bipolarisation du système politique
B) Bipolarisation dans l’élection législative ou bipolarisation partisane

II- La bipolarisation du système politique français
A) Le bipartisme structurant les élections présidentielles
B) L’apparition du fait majoritaire malgré le multipartisme persistant

Extrait du document:

La constitution de 1958 prévoit dans son article 3 que le suffrage peut être direct ou indirect.
Parmi les votes au suffrage direct on trouve les élections qui ont trait aux institutions politiques nationales telles que les deux élections principales : les élections présidentielles ou les élections législatives.
Dans ces deux cas, c’est le scrutin majoritaire uninominal à deux tours qui est employé : celui-ci favorise la présence de deux partis majoritaires puisque ce sont les deux candidats qui sont arrivés en tête au premier tour qui sont maintenus au deuxième tour, de sorte que la politique se cristallise autour de deux regroupements des forces politiques, de deux idéologies principales.

Commentaires