"C'est avec les beaux sentiments que l'on fait de la mauvaise littérature " Gide Dissertation

"C'est avec les beaux sentiments que l'on fait de la mauvaise littérature " Gide
Dissertation analysant une citation d'André Gide concernant les interrelations entre les beaux sentiments et la qualité de la littérature.
№ 21964 | 1,680 mots | 0 sources | 2010
Publié le déc. 30, 2010 in Littérature
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

De tout temps en littérature, les écrivains ont puisé dans de nombreuses sources d'inspiration. La plupart ont cherché leur inspiration dans les beaux sentiments. Cependant, André Gide dit que « c'est avec les beaux sentiments que l'on fait de la mauvaise littérature ». Tout d'abord, nous allons définir ce que sont les « beaux » sentiments tel que Gide les conçoit: ces BEAUX sentiments est en réalité le fait d'avoir des sentiments nobles et de grandes valeurs mais de les mêlés à une vanité débordante. De ce fait, pour Gide la mauvaise littérature se rapporte donc à une littérature gorgée de ces beaux sentiments.

1. La «mauvaise» littérature selon Gide
2. La « belle » littérature
3. Chaque époque donne lieu à une nouvelle définition de la bonne littérature

Extrait du document:

Il existe de nombreux romans dans lesquels sont accumulés des sentiments qui ne sont ni réaliste ni réellement « utile » comme le dit Horace dans l'Art Poétique. De ce fait, Boileau rédige lui aussi son Art poétique où il explique quels sont pour lui les procédés d'écriture nécessaire à l'écriture d' »une riche fiction ». On le voit dès le Moyen Age avec les romans chevaleresques tels qu'Yvain ou le chevalier au lion de Chrétien de Troyes. C'est à cette époque que se développe le roman courtois qui s'éloigne de la réalité et évoque des contes amoureux et chevaleresques. Si l'on suit la théorie d'Horace, ces romans constituent de la mauvaise littérature.

Commentaires