« Candide » de Voltaire - chap 6 Dissertation by gheremys

« Candide » de Voltaire - chap 6
Commentaire du chapitre 6 de « Candide » de Voltaire se demandant dans quelle mesure l'épisode de l'autodafé de Candide constitue un réquisitoire.
№ 19575 | 1,060 mots | 0 sources | 2010
Publié le sept. 03, 2010 in Littérature
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Voltaire, François Marie Arouet de son vrai nom, illustre philosophe des Lumières, doit sa célébrité à la rédaction de nombreuses œuvres inscrites aujourd'hui dans l'Histoire de la littérature française. Parmi ces chefs d'œuvre peut-on citer l'Ingénu, Jeannot et Colin ou encore Micromégas. Mais en tant que philosophe des Lumières, Voltaire n'hésite pas à s'engager, politiquement, avec notamment les affaires Calas ou Sirven, ou dans ses œuvres, comme dans Traité Sur La Tolérance ou Candide en 1759.

1. Des critiques multiples…
2. …permises par des procédés efficaces

Extrait du document:

Voltaire a en effet recours à plusieurs procédés pour mettre en place ses critiques. Le plus important d'entre eux est l'utilisation de l'ironie. Cette ironie va prendre différentes formes. Ainsi, Voltaire fait semblant d'adhérer complètement avec l'opinion des organisateurs de l'autodafé. Il présente donc leur prise de décision comme on-ne-peut-plus logique. On se rend compte que cette adhésion de l'auteur est en réalité fausse par la présence de plusieurs d'éléments. Ainsi, il utilise certains mots en total décalage avec la phrase précédente, il instaure des liens de cause à effet inversés.

Commentaires