Comment peut-il y avoir une vérité en art ? Dissertation by Beaver

Comment peut-il y avoir une vérité en art ?
Dissertation qui cherche à savoir s'il n'y a pas une part de mensonge dans l'art.
№ 22725 | 1,720 mots | 0 sources | 2010
Publié le févr. 21, 2011 in Philosophie , Arts
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les principales définitions assignées à l'art lui donnent souvent comme fonction d'imiter la réalité, d'en être le reflet. Cette fonction a été maintes fois critiquée, car en se voulant le reflet du monde réel, elle ne ferait qu'éloigner de la vérité. L'art est dans la plupart des esprits, un moyen de nous échapper d'une réalité trop brutale, trop terne. Mais le sujet « Comment peut-il y avoir une vérité en art ? » suggère que l'art pourrait être au contraire un moyen d'accès, de passage à la vérité. L'art pourrait en effet, nous conduire à la vérité, nous la dévoiler. Il convient donc de s'interroger sur les moyens qui permettent d'atteindre cette vérité par l'art. De quelle manière l'art est-il capable de dévoiler une vérité ? Y a-t-il vraiment une vérité de l'art ?
C'est ce que nous verrons, en nous intéressant en premier lieu, aux idées communes véhiculées sur l'art; idées selon lesquelles l'art serait manipulateur et ne servirait qu'à nous détourner d'une réalité trop accablante. Puis nous verrons ensuite que l'art contient nécessairement une vérité, qu'il est un moyen non seulement d'apprentissage de la vérité mais aussi de dévoilement des vérités cachées.

Extrait du document:

L'art contiendrait alors une part de mensonge. D'autre part, si l'art n'est qu'une simple imitation de la nature, s'il n'est qu'un reflet indigent du monde sensible, il n'y a pas de vérité dans l'art. Platon est le principal défenseur de cette thèse. Pour lui, l'art détourne du vrai, c'est un mensonge, une volonté de divertir et de distraire le spectateur. Dans République X, Socrate nous dit que « la peinture et en général, tout art imitatif accomplit son œuvre loin de la vérité ». Platon explique ici que la création humaine n'est qu'un art de copier la nature. L'artiste est un fabricateur d'illusions, d'imitations. Or l'imitation est selon lui, toujours défectueuse. L'œuvre d'art, simple « copie de copie » ne peut offrir aucune connaissance sur le monde sensible car l'irréel prend le pas sur le réel.

Commentaires