Conférence de Rio de Janeiro, protocole de Kyoto, et sommet de Copenhague Dissertation by MrLaLoupe

Conférence de Rio de Janeiro, protocole de Kyoto, et sommet de Copenhague
Dissertation se demandant de quelle façon, lors de la Conférence de Rio de Janeiro, le protocole de Kyoto, et le sommet de Copenhague, les États ont tentées de définir les nouveaux enjeux/agenda écologiques du monde et de les résoudre.
№ 28163 | 2,250 mots | 0 sources | 2012 | FR
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

D'un point de vue écologique, l'activité industrielle mondiale ayant eu pour conséquence d'accélérer le phénomène de réchauffement climatique entrainant ainsi un dérèglement des climats pouvant amener des changements, déjà visibles actuellement, qui se révèleront extrêmement coûteux (humainement et financièrement) s'ils ne sont pas rapidement endigués. La protection de l'environnement et le développement durable, qui prendrait donc en compte les intérêts économiques du présent sans compromettre l'environnement afin de protéger les générations suivantes, sont donc devenus les principaux enjeux et défis à relever du XXIe siècle. Et ces défis doivent être relevés ensemble et c'est pour cette raison que la majorité des pays vont occasionnellement se réunir pour des Sommets de grande ampleur. Il y en a eu trois majeurs avec d'abord la conférence de Rio de Janeiro (1992) qui a ensuite abouti à la signature du protocole de Kyoto (1995) afin de prendre des engagements encore plus fermes sur le sujet. Ce protocole est aussi à l'origine du Sommet de Copenhague (2009) puisque ce dernier devait lui « succéder ». Ces étapes importantes montrent donc une nécessaire entente rapide des États à ce sujet.

I. La conférence de Rio de Janeiro
II. Le protocole de Kyoto
III. Le sommet de Copenhague

Extrait du document:

C'est lors de la conférence des Nations Unies à Stockholm en 1972 dans le cadre du Sommet mondial sur l'environnement humain que la protection de la nature est devenue une préoccupation mondiale. Cela a abouti dans le cadre de la CNUED (Conférence des Nations Unies sur l'Environnement et le Développement) à la « Déclaration de Stockholm », qui posait les bases communes pour inspirer et guider les pays à protéger l'environnement, et à un début de réflexion entre les nombreux États développés et en développement. Ce que l'on appelle « Sommet de la Terre », ou conférence de Rio de Janeiro, s'inscrit dans cette droite lignée.

Commentaires