Conflits armés et aide humanitaire dans la société internationale Dissertation

Conflits armés et aide humanitaire dans la société internationale
Dissertation portant sur le choc des civilisations en analysant l'impuissance de l'aide humanitaire face à ces altercations.
№ 22385 | 1,725 mots | 0 sources | 2011
Publié le janv. 31, 2011 in Relations Internationales , Droit , Questions Européennes
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Notre société internationale alterne entre conflits et paix. Ces rapports entre les acteurs internationaux sont marqués entre l'alternance ou la concomitance entre guerre et paix. Ce constat est vrai depuis très longtemps. Malgré tout, cela n'empêche pas de considérer une évolution notable du cadre juridique des relations internationales. En effet depuis 1945, le droit tend à interdit le recours à la force dans les relations internationales. Il tend également à mettre en place des mécanismes de sanctions en cas de non respect de cette interdiction. Un mouvement est en essor depuis 1990, on assiste à la prédominance des conflits internes (intra-étatiques). Ce sont des conflits armés qui ont des caractéristiques qui peuvent être ethniques, religieuses. Ce sont des conflits qui ont des enjeux de contrôle d'un territoire. Ces conflits s'inscrivent dans le contexte d'une désintégration de certains états que l'on appelle les États défaillants avec pour principal exemple la Somalie. Entre 1990 et 2005, le monde a connu cinquante sept conflits armés majeurs, dont quatre sont des conflits interétatiques.

I. Les conflits armés dans la société internationale d'aujourd'hui
II. L'impuissance de l'aide humanitaire et ses conséquences

Extrait du document:

Le droit international est en retard d'une génération. Les quatre conventions de Genève (4 socles fondamentaux du droit humanitaire), ne sont applicables que dans le cadre d'un conflit armé international ; hors les conflits inter étatiques ont quasiment disparus. Il existe des normes pour les conflits internes mais elles sont restreintes et tous les États n'y ont pas forcément tous adhéré. Cela se trouve dans le protocole de 1977. Il a souvent été refusé par la France.

Commentaires