Consommer pour produire ou épargner pour investir ? Dissertation by JojoBL91

Consommer pour produire ou épargner pour investir ?
Dissertation portant sur le partage du revenu des ménages entre consommation et épargne qui est l’une des préoccupations récurrentes de la microéconomie et de la macroéconomie.
№ 6706 | 2,905 mots | 0 sources | 2007
8,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Ce partage est souvent rattacher à des fins plus globales de croissance économique et de plein-emploi. Ainsi, les appels à l’épargne ou à la consommation fusent, dans le but de relancer l’économie.
Mais dans une perspective d’expansion, faut-il privilégier la consommation ou l’épargne ?

I. Une épargne préalable est nécessaire pour l’investissement dans la théorie néoclassique

II. Une consommation soutenue est nécessaire à la croissance

III. Le choix des ménages dans la répartition de leur revenu est donc déterminant

Extrait du document:

Dans la comptabilité nationale, ce sont les ménages et les administrations publiques qui consomment, et les ménages et les entreprises (en dégageant de l’argent sur leur profit) qui épargnent. Cependant dans les deux cas, la part des ménages est de loin la plus grande. Dans l’intitulé même du sujet on suppose donc que ce sont les choix des ménages qui déterminent entièrement le comportement des entreprises. Or dans la réalité ce n’est pas toujours le cas. La situation monopolistique ou oligopolistiques, les cartels, sont des situations où les entreprises ont une autonomie dans la production.
Une épargne préalable est nécessaire pour l’investissement dans la théorie néoclassique : S=I ex ante. L’investissement est en effet financé en partie par l’épargne propre des entreprises, et en partie par l’épargne des ménages. Cependant l’épargne doit être préalable à l’investissement. Pour les classiques, le marché des fonds prêtables obéit aux mêmes règles que les autres marchés. Un équilibre est déterminé en fonction de la demande de fonds prêtables (l’investissement) et l’offre de fonds prêtables (l’épargne) et il est atteint au prix d’équilibre. Celui-ci correspond en fait au taux d’intérêts. Ainsi l’équilibre I et S est atteint. L’épargne préalable est donc absolument nécessaire pour l’investissement. Car on ne peut répondre à la demande de monnaie qu’avec de la monnaie préalablement ou simultanément offerte sur le marché des fonds prêtables. Concrètement ce sont les banques qui assurent l’intermédiaire entre l’offre et la demande de monnaie.
C’est pourquoi nous allons considérer dans ce sujet que nous sommes en situation de concurrence pure pour assurer l’atomicité des acteurs.
Dans ce cadre, nous allons nous demander quel comportement des ménages il faut favoriser, et comment le favoriser, pour assurer l’expansion économique.
  • Fiche de lecture de l'ouvrage «La société de consommation», de Jean Baudrillard dans lequel l'auteur démontre comment nos sociétés sont happées par la consommation qui prend alors la place de la morale où le corps devient un objet. (pdf)
    № 21210 | 6,600 mots | 7 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Khôlle d'économie qui présente la fonction de consommation keynésienne, la condition d'équilibre macroéconomique, et enfin les théories alternatives de la consommation.
    № 10794 | 1,100 mots | 0 sources | 2009 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui s'interroge sur la relation qui existe entre la hausse de la rentabilité des entreprises et une reprise de l'investissement.
    № 8909 | 750 mots | 0 sources | 2006 | détails
    5,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires