Crise des marchés émergents Dissertation

Crise des marchés émergents
Dissertation expliquant pourquoi l'insertion des pays émergents dans la globalisation financière est à l'origine des crises majeures qu'ils ont subies.
№ 16047 | 1,950 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 23, 2010 in Économie , Relations Internationales
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En quoi l'ouverture des marchés financiers et la globalisation financière sont elles responsables des crises qui touchent les marches émergents depuis les années 1980 ?
Selon la banque mondiale, les pays émergents sont ceux qui sont en dessous d'un certain niveau de PIB par habitant, inférieur à celui des pays développés, mais qui possèdent un marché boursier ouvert aux investisseurs étrangers. En effet, à partir des années 1980, et sous la pression du FMI, les pays en développement d'Asie et d'Amérique latine, en particulier, ouvrent leurs marchés de capitaux et s'intègrent ainsi dans la globalisation financière. Le but est d'accélérer leur croissance puisque l'ouverture de leur marché de capitaux est censé permettre une meilleure allocation des ressources, c'est-à-dire de meilleurs placements pour leur épargne et obtenir des capitaux étrangers pour financer les investissements.

1. L'absence de contrôle du système financier et le risque de change mettaient ces économies à la merci de tout retournement
2. Les éléments déclencheurs des crises qui ont rendu ces défaillances visibles.

Extrait du document:

Dans les années 1980, les économies émergentes se sont libéralisées brutalement. Ceci est à l'origine des crises qu'ont subis les pays émergents, et notamment les économies latino-américaine en 1982 et 1994, et asiatique en 1998. L'ouverture des marchés de capitaux des économies émergents fut partielle mais prématurée et ne s'est pas accompagnée de la mise en place d'une surveillance et d'un contrôle renforcé du système financier, nécessaires pour que la libéralisation du marché financier fonctionne, puisque celle-ci implique une dérèglementation et une dérégulation du système financier. La transition entre l'ancien régime et l'ouverture des marchés de capitaux ne s'est donc pas faite dans de bonnes conditions.

Commentaires