Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise-t-elle l'emploi ? Dissertation

Dans quelle mesure la flexibilité du travail favorise-t-elle l'emploi ?
Dissertation sur la corrélation entre la flexibilité du travail et la baisse du chômage.
№ 27442 | 1,045 mots | 0 sources | 2011 | RE
Publié le déc. 19, 2011 in Économie , Questions Sociales , Ressources Humaines
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans les années 80, la norme d'emploi qui s'est constitué lors des Trente Glorieuses apportant des garanties et des droits aux salariés se voit contesté par la crise économique des années 1980. Apparaissent ainsi de nouveaux statuts qui diffèrent de la norme initiale par la durée et la stabilité tels les CDD, intérims, contrats aidés, etc...où par le temps de travail, les emplois à temps partiels. On peut y voir une certaine élaboration de méthodes de travail qui pourrait apporter une solution au chômage qui menace alors.
Une organisation alors critiqué trop rigide auparavant devient plus flexible car plus adapté au changement du contexte économique et face a la demande diversifiée des ménages. On doit ici différencier l'emploi du travail: l'entreprise demande du travail et offre des emplois.

1. La flexibilité: un outil au service de l'emploi
2. Les limites de la flexibilité

Extrait du document:

Longtemps critiqués et contestés par leur rigidité et face à une demande changeante et diversifiée, les entreprises ont revu leur mode d'organisation, d'où une certaine flexibilité. Cela a permis entre autre l'apparition de nouvelles formes d'emplois tels les CDD, intérims ou encore les emplois à temps partiels qui ont permis un accès plus rapide à l'emploi.
En effet, les employeurs n'avaient pas peur d'embaucher sachant que, en cas de besoin, ils pouvaient les licencier a tout moment. D'après le document 3, les coûts de production apparaissent moindres par un allègement des charges sociales. La flexibilité dépend aussi de l'anticipation des des employeurs. Il s'agit de la demande effective.

Commentaires