Dans quelle mesure les Internationales contribuent-elles à l'union des ouvriers? Dissertation by L

Dans quelle mesure les Internationales contribuent-elles à l'union des ouvriers?
Dissertation d'histoire sur l'internationalisme au XIXe siècle selon les internationales entre 1864 et 1914, visant à analyser et à définir l'union des travailleurs.
№ 13984 | 1,970 mots | 0 sources | 2010
Publié le mars 08, 2010 in Histoire
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La deuxième moitié du XIXe siècle est marquée par le renforcement des nations et des nationalismes. Mais l'apparition de l'idée de nation permet également celle de l'idée d'internationalisme, d'échange voire d'union entre les nations. C'est ainsi qu'en 1848 alors que les nations s'expriment pendant le Printemps des Peuples, paraît également le Manifeste du Parti Communiste de Karl Marx, et donc la célèbre affirmation « prolétaires de tous les pays, unissez-vous ».

I. La Première Internationale (1864-1876)
II. La Deuxième Internationale (1891-1914)

Extrait du document:

L'Association Internationale des Travailleurs concerne donc des mouvements très différents, néanmoins relativement peu de personnes sont concernées : quelques milliers de personnes y sont adhérents en Europe, une centaine de milliers au maximum. Le but de l'Association devient de soutenir les mouvements ouvriers, les manifestations. Le conseil élu par le Congrès siège à Londres puis à New York après 1872. Il se positionne sur des questions internationales importantes pour la solidarité ouvrière : la question irlandaise ou la guerre franco-prussienne par exemple. Le rôle de l'Internationale est donc assez limité, d'autant plus que la communication des décisions ne passe pas toujours bien à cause du peu de membres et des frontières nationales très fortes.

Commentaires