De l'utopie à la réalité Dissertation by Avril

De l'utopie à la réalité
Composition d’histoire des arts d'aprés la citation « Ville rêvée, ville réalisée, de l’utopie à la réalité ».
№ 6666 | 2,035 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 24, 2008 in Architecture , Arts
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’homme a toujours voulu rendre son monde meilleur, l’homme est utopique. Il le fera par premièrement : son organisation de la ville, soit son urbanisme. La ville, avant d’être organisé doit forcément passer par l’imagination de celui qui l’organise. Et cette ville est conçue afin de pouvoir être : vivable, commode, utile et agréable à vivre dans un certaine harmonie avec les autres citadins. Il y a donc à la base de toute civilisation une certaine utopie. Et ceci commence dès l’antiquité avec Platon et son Atlantide, par son esthétique faite d’une géométrie parfaite, ainsi qu’une structure sociale où chaque classe aura sa partie dans la ville. Mais ce n’est qu’à la renaissance que l’utopie se fera plus forte. En effet, c’est par cette fascination de l’âge d’or qui est l’antiquité, que les hommes de l’époque jugent ce monde de plus en plus laid, cruel et intolérant, ce qui les poussent à s’échapper dans ce rêve de monde meilleur.
L’utopie n’a t-elle pas participée à la société telle qu'elle est connue aujourd’hui ? Quelles sont les recherches de ces utopies? Quel genere de vie est possible dans ces villes utopiques ?

Extrait du document:

L’homme a toujours voulu rendre son monde meilleur, l’homme est utopique. Il le fera par premièrement : son organisation de la ville, soit son urbanisme. La ville, avant d’être organisé doit forcément passer
par l’imagination de celui qui l’organise. Et cette ville est conçue afin de pouvoir être : vivable, commode, utile et agréable à vivre dans un certaine harmonie avec les autres citadins. Il y a donc à la base de toute civilisation une certaine utopie. Et ceci commence dès l’antiquité avec Platon et son Atlantide, par son esthétique faite d’une géométrie parfaite, ainsi qu’une structure sociale où chaque classe aura sa partie dans la ville. Mais ce n’est qu’à la renaissance que l’utopie se fera plus forte. En effet, c’est par cette fascination de l’âge d’or qui est l’antiquité, que les hommes de l’époque jugent ce monde de plus en plus laid, cruel et intolérant, ce qui les poussent à s’échapper dans ce rêve de
monde meilleur. Cette utopie commence donc par une promotion
des villes découvertes dans les mondes nouveaux, dans un premier temps pour ne pas froisser les grands de ce monde. Puis, dans un second temps, l’utopie va de plus en plus ressortir directement de l’imagination de l’homme, et pour la plupart, cherchent à mettre en application ces villes rêvées. Nous pouvons donc nous demander si l’utopie n’a pas participée à la société telle que nous la connaissons aujourd’hui ? Et pour répondre a cela, nous allons voir les recherches de ces utopies pour ensuite étudier la vie possible dans ces villes utopiques et enfin, observer les diverses réactions des contemporains. Ainsi,
pour mieux ces points là, nous allons prendre pour exemple trois projets d’urbanisme utopique, bien qu’il en existe des centaines, qui sont : L’Utopia, livre de Thomas More écrit en 1516, La New Harmony de Robert Owen imaginée et tentée d’être réalisées dans les années 1820 et enfin Le Paris Haussmannien, par le Baron Haussmann sous le second
Empire.

Commentaires