"De la condition de l'homme moderne" d'Hannah Arendt Dissertation by LARA

"De la condition de l'homme moderne" d'Hannah Arendt
Dissertation se demandant si la fin du travail va libérer l'homme ou bien détruire son mode de vie, ses conditions de vie comme le suggère le titre du livre "De la condition de l'homme moderne" d'Hannah Arendt.
№ 25917 | 1,040 mots | 0 sources | 2011 | FR
Publié le août 10, 2011 in Sociologie , Questions Sociales , Ressources Humaines
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le travail dans De la condition d e l'homme moderne d'Hannah Arendt est le thème central. C'est un instrument de torture. En fait, le travail est connoté négativement, c'est une souffrance spécifique à l'homme, ce que l'on retrouve dans son étymologie tripalium. Dans la Genèse, Adam et Eve sont chassés du paradis et punis par Dieu pour avoir gouté le fruit défendu de la façon suivante : Dieu dit à Adam «Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front » et « tu enfanteras dabs la douleur ». Le travail est une production dans la mesure où les femmes et les hommes travaillent : la femme accouche et l'homme travaille de ses mains.

1. La fin du travail engendre la destruction de la condition de l'homme moderne qui se caractérise par une vocation absolue au travail
2. La valeur d'un homme dans nos sociétés est principalement estimée par son statut professionnel

Extrait du document:

Arendt s'oppose à l'idée classique selon laquelle l'automatisation et le machinisme sont une chance pour l'homme parce qu'ils vont enfin se débarrasser de la malédiction du travail. La société de la fin du travail n'est pas une société dans laquelle toutes les tâches d'exécution seraient assurées par les machines. Les machines deviendraient alors des esclaves de la modernité et les hommes se contenteraient de jouir du travail des machines.

Commentaires