De la fascination pour l'Amérique à l'antiaméricanisme en France sous la IVème République Dissertation by hamely

De la fascination pour l'Amérique à l'antiaméricanisme en France sous la IVème République
Dissertation qui pose la question de savoir comment entre rejet et fascination de la superpuissance américaine, la société française s'est elle construite tout au long de la IVe République.
№ 13150 | 5,495 mots | 7 sources | 2008
Publié le nov. 30, 2009 in Histoire , Relations Internationales , Sciences Politiques
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

En 1945, la France sort détruite du second conflit mondial. Elle ne doit sa Libération qu'à l'intervention des alliées, aidés bien sur de la Resistance dont les leaders voudront bientôt s'imposer, et en particulier, les Américains et les britanniques qui ont débarqué le 6 juin 1944 sur les plages de Normandie. Les américains rentrent en vainqueurs et libérateurs sur le sol français acclamés par la population. Cependant rapidement la situation ne sera plus aussi simple et les critiques et oppositions ne tardent pas à se faire entendre. Les tensions entre le General de Gaulle et Roosevelt par exemple lors de la « course à Paris » en sont un des révélateurs les plus marquants.

Extrait du document:

La volonté d'autonomie des français et la réalité avec laquelle ils doivent composer se ressent tout particulièrement dans la politique extérieure française. Nous savons les tensions existantes entre les deux pays des les années 1944-1945 et le bras de fer entre le General de Gaulle et Roosevelt. Nous ne reviendrons pas dessus mais elles sont la preuve d'un certain particularisme français. L'importance des relations avec les Etats-Unis dans la politique extérieure et même intérieure française est sous la Quatrième République omniprésente et centrale. Pour preuve l'habitude des chefs de gouvernement une fois investit de se rendre à Washington comme pour s'assurer le soutient d'un pays sans lequel il ne pourrait peu ou pas gouverner. Si les Etats-Unis démocratique représentent « naturellement » la continuité politique pour la France, le « choix atlantiste » ne c'est pas fait facilement. La encore il y a cette dualité entre attirance et méfiance qui fait la particularité des relations transatlantiques durant la quatrième république et qui construit la nouvelle société française.

Commentaires