Déficit et dettes publics Dissertation

Déficit et dettes publics
Dissertation qui cherche à savoir pourquoi il apparait nécessaire de réduire le déficit budgétaire et la dette publique en France afin d'arriver à un équilibre des finances publiques.
№ 24302 | 2,205 mots | 0 sources | 2011
Publié le mai 11, 2011 in Économie , Finances
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Les finances publiques peuvent être définies comme étant un ensemble des recettes et dépenses de l'Etat, de l'UE, des collectivités locales et de la Sécurité Sociale. Les finances publiques ont trois missions principales : financer le service public ; une mission de redistribution : diminution de revenus de certaines catégories de la population (hauts revenus, célibataire) au profit de certaines personnes (revenus modestes, familles…) et enfin une mission d'intervention en ralentissant ou favorisant certaines politiques publiques telle que la relance de l'économie, ou encore la taxation du tabac et de l'alcool. La différence entre les recettes et les dépenses constitue le solde public. Lorsque celui-ci est négatif de manière récurrente (déficit), se constitue une dette publique. La dette publique est l'ensemble de l'argent emprunté par les différentes institutions publiques d'une nation donnée. La dette publique a augmenté de 25,2 points de PIB entre 2002 et 2011 (de 59% à 86,2%), essentiellement sous l'effet de la forte dégradation de la conjoncture (d'après INSEE, janvier 2011). Et selon la Loi de finances pour 2011, les dépenses de l'Etat s'élèvent à 359 milliards d'euros contre 271 milliards d'euros pour ses recettes. Aujourd'hui, le déficit public de la France a atteint un niveau record de 8,5% du PIB, alors que les traités européens le plafonnent à 3% du PIB.
Même si les préconisations de Turgot ont aujourd'hui une place particulière en cette période d'après-crise et de maîtrise des déficits publics (I), on peut néanmoins noter que ces recommandations ne sont pas toujours simples à mettre en œuvre dans une société qui a énormément évoluée (II).

Extrait du document:

Le rapport Pébereau sur la dette publique, commandé par le Gouvernement de 2005, a fait état d'une dynamique préoccupante de la dette publique, du fait de l'accumulation des déficits. De ce rapport, se dégage trois principes importants : tout d'abord le partage de l'effort de réduction des dépenses publiques. En effet toutes les administrations publiques devraient participer au redressement financier : l'État devrait revenir à l'équilibre au plus tard en 5 ans ; les régimes sociaux devraient aussi revenir à l'équilibre sur la même période et les dotations de l'État aux collectivités territoriales nécessiteraient également à être stabilisées en euros courants. Le deuxième principe est le maintien du niveau global des prélèvements obligatoires pendant la période de retour à l'équilibre. Enfin le troisième principe est le réexamen intégral de l'efficacité des dépenses : les dépenses prioritaires, soigneusement sélectionnées, devraient être préservées, voire augmentées.

Commentaires