« Définir la liberté, c'est renforcer le déterminisme » (Bergson) Dissertation by Bergotte

« Définir la liberté, c'est renforcer le déterminisme » (Bergson)
Dissertation philosophique portant sur la citation de Bergson visant à comprendre si la liberté est obligatoirement des limites.
№ 14817 | 2,015 mots | 0 sources | 2008
Publié le avr. 13, 2010 in Philosophie
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Quand Bergson écrit que « définir la liberté, c'est renforcer le déterminisme », il cherche à dénoncer les problèmes d'une métaphysique dont les postulats sont faussés. En effet, définir la liberté reviendrait à se placer sur le même plan que le déterminisme qui prétend que la liberté n'existe pas, que tout est nécessaire dans un monde mécaniste, que tout est entièrement ce qu'il est être. Définir, c'est en effet toujours délimiter, dessiner des contours et des frontières. C'est abstraire à l'aide de concepts qui ne rendent pas parfaitement compte de la réalité. Mais c'est aussi donner du sens, de la signification, c'est-à-dire une cohérence à une expérience ou une intuition, pour mieux la comprendre et l'expliquer.

I. Définir la liberté revient à l'amoindrir et à se placer sur le même plan que le déterminisme
II. N'existe-t-il pas un risque justement à faire l'économie de toute tentative de définition ?
III. Définir la liberté sur sa définition, c'est-à-dire un sens donné, qu'à l'ouvrir sur son potentiel sémantique, en tant qu'elle serait condition d'instauration du sens

Extrait du document:

Bergson rejoint par là Pascal, puisque pour l'un comme pour l'autre, « nous sommes embarqués » et qu'il est impossible de s'arrêter sur la rive pour avoir un panorama du fleuve de la vie qui s'écoule pour reprendre une métaphore d'Héraclite. Dans cette perspective, aucune définition de la liberté n'est possible sauf à accepter les arguments du déterminisme aussi valables que la définition.

Commentaires