Désirer, est-ce nécessairement souffrir ? Dissertation by lulaluciol

Désirer, est-ce nécessairement souffrir ?
Dissertation philosophique qui se demande si la notion de désir implique obligatoirement l'idée de souffrance, puisque l'homme ne peut réaliser tous ses désirs.
№ 3389 | 3,175 mots | 0 sources | 2006
Publié le févr. 12, 2008 in Philosophie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Désirer, c'est-à-dire éprouver un désir, ressentir que tout notre être se tend et se tourne vers l'objet du désir, est le propre de l'homme. En effet, il n'y a pas un jour où nous ne désirons pas : nous pouvons simplement désirer un bon moelleux au chocolat ou bien désirer réussir un examen. Dans tous les cas, on remarque que nos désirs proviennent du corps mais paraissent venir plus encore de notre imagination qui les complexifie. Nos désirs, tous les jours, ne sont pas exaucés, il paraît donc évident que la notion de désir implique l'idée de souffrance. Cependant, c'est aussi ce qui nous pousse à avancer. Nous pouvons alors nous demander si le désir détruit forcément l'homme ou au contraire s'il permet sa construction, son évolution ?

Extrait du document:

Enfin, le désir n'est-il pas une recherche, une conquête du plaisir ? Lorsque je désire quelque chose, c'est parce que et uniquement parce qu'il peut m'apporter bien-être et bonheur. Ainsi, dans cette perspective, le désir est alors autre chose qu'une souffrance. Pourquoi l'homme désire t-il ? Et surtout qu'est ce qu'il désire ? D'après René Girard, « le désir est essentiellement mimétisme ». En fait, pour lui, l'homme désire ce que désirent les autres. En effet, nous croyons toujours ou plutôt souvent que les autres vivent une vie plus heureuse que nous. Ainsi lorsque les autres vont désirer un objet, nous allons penser que cet objet est forcément source de plaisir puisque quelqu'un qui a une vie heureuse le désire et c'est pourquoi nous allons vouloir désirer cette même chose. Le désir est donc bien la conquête du plaisir et n'est pas nécessairement souffrir. Désirer, c'est vouloir rechercher le meilleur pour nous, l'homme est en effet un être pouvant être parfois assez égoïste qui pense d'abord à lui et à sa famille avant autrui. Par ailleurs, les désirs dépendent des sociétés, il est donc relatif. D'après Marx, le sentiment de pauvreté croit avec l'enrichissement et l'enrichissement change la façon de consommer et transforme nos désirs. Cependant, dans tous les cas, le désir reste la recherche du plaisir pour nous-mêmes.

Commentaires