Désirer est-il nécessairement souffrir ? Dissertation

Désirer est-il nécessairement souffrir ?
Dissertation se demandant si le fait de désirer quelque chose entraîne obligatoirement de la souffrance ou peut procurer aussi du plaisir.
№ 29683 | 1,300 mots | 0 sources | 2013 | FR
Publié le mai 16, 2013 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le mot « désir », du latin de, « absence de », et sidus, « astre, étoile », se définit comme un manque à combler. Nous sommes donc esclave de notre âme entêtée à désirer. Si la quête de l'objet du désir ne se réalise pas et que l'on reste constamment dans le manque, alors le désir est néfaste à notre bonheur. La réflexion philosophique se porte donc sur cette question : Est-il possible de désirer sans souffrir ? Si oui, dans quelles conditions ?

1- Chercher à combler un manque est synonyme de souffrance
2- Désirer modérément peut procurer du plaisir
3- Le désir est aussi une forme de volonté qui nous permet d'exister

Extrait du document:

Tout d'abord, il est important de distinguer le désir et le besoin. Le besoin est une nécessité vitale tandis que le désir ne l'est pas. Socrate, lors du Banquet de Platon, relate l'histoire d'Eros, un demi-dieu. Il explique qu'Éros ressent le manque de ne pas être un dieu comme son père, de ne pas être parfait. Il désire être comme lui. Pour Socrate le désir est donc manque. Platon le définit aussi de la sorte en racontant le mythe d'Aristophane, récit de l'origine de l'amour.

Commentaires