Développement durable et croissance ? Dissertation by Chanchandesiles

Développement durable et croissance ?
Dissertation qui se demande si l'on peut concilier une croissance économique soutenue et un développement durable efficace.
№ 11231 | 3,320 mots | 0 sources | 2009
Publié le mai 26, 2009 in Économie , Ecologie
10,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La conciliation du développement durable et de la croissance économique est envisageable pour les néoclassiques et depuis les années 70, pour une grande partie des dirigeants mondiaux. Prenant le contrepied des néoclassiques, certains démontrent l'antagonisme de ces mêmes termes ; les ressources naturelles n'étant pas renouvelables à l'infini. Ils prônent alors l'instauration de la «décroissance» ou de la «croissance zéro».

I) Une croissance économique soutenue et un développement durable conciliables
A) L'analyse néoclassique ou comment concilier économie de marché et développement durable ?
B) Une application concrète des théories néoclassiques dès les années 70

II) Des incompatibilités apparentes entre croissance économique et développement durable
A) Une surexploitation générale de la planète : raréfaction des ressources naturelles et dégradation de l'environnement
B) La «décroissance»

Extrait du document:

La question est de savoir si l'on peut produire sans détruire de manière irréversible les ressources naturelles, et si oui, de quelle manière ? Dans cette optique, l'écologie libérale compte sur les mécanismes du marché (voir plus bas l'exemple du marché des droits à polluer) et une législation incitative (voir plus bas le principe « pollueur-payeur ») pour gérer au mieux les ressources naturelles, sans toutefois, porter atteinte à la croissance ni à l'emploi. Dans cette logique, Ronald Coase (Prix Nobel d'Economie en 1991) constate que le fonctionnement du marché n'est pas gratuit mais implique des coûts de transaction liés à la recherche de l'information, à la négociation de contrats et à la protection contre l'incertitude.

Commentaires