Devenir citoyen dans l'Empire romain d'Auguste à Caracalla Dissertation by Bibigayboy

Devenir citoyen dans l'Empire romain d'Auguste à Caracalla
Dissertation d'Histoire qui se demande si l'accès à la citoyenneté est un statut réservé à une élite sociale, avant l'édit de Caracalla qui accorde la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire en 212.
№ 5602 | 2,390 mots | 0 sources | 2008
Publié le mai 12, 2008 in Histoire , Sciences Politiques
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans l’Empire, la citoyenneté est double, bien que le droit romain ne reconnaisse pas cette notion.
En effet, la citoyenneté romaine, qui correspond à la citoyenneté totale se superpose aux citoyennetés locales, soumises au droit de la cité. La citoyenneté romaine se marque par l’attachement à l’une des 35 tribus de Rome, et l’inscription sur le registre du cens.
Le citoyen romain sert dans la légion comme soldat (miles) et peut participer à la vie politique romaine par le vote et l’élection comme magistrat. Il se caractérise par sept droits fondamentaux qui sont le droit de propriété, de mariage, d’intenter une action en justice, de vote, d’être élu, d’appel au peuple dans les procès criminels et de participer aux sacerdoces.
L’accès à cette citoyenneté romaine est ainsi recherché et s’obtient de différentes manières, mais toujours selon des règles précises créées dans un souci de contrôle de l’accès à ce statut de la part des empereurs.
La citoyenneté romaine se définit d’abord par la négative et notamment le fait que sous l’Empire de nombreux groupes sociaux n’y ont pas accès ou seulement en partie, groupes sociaux qui ne constituent pas les élites de la société.
Cependant, cette citoyenneté ne constitue pas pour autant un statut fermé comme nous le montrent les différents modes d’accès accessibles aux classes les plus basses dans la société.

Extrait du document:

Notre étude débute sous l’empereur Auguste, auteur de plusieurs lois importantes quand à la citoyenneté romaine, notamment la loi « Aelia Sentia en 4 ap. J.C. qui donne le droit aux femmes citoyennes mariées à un Latin de transmettre leur citoyenneté à leur fils. Nous arrêterons notre période d’étude en 212 ap J.C., date de l’édit de Caracalla qui accorde la citoyenneté romaine à tous les habitants libres de l’Empire. L’Empire correspond à l’Etat Romain à partir d’Auguste. Il se caractérise par le fait qu’un seul homme détient le pouvoir : le Princeps. L’Empire se définit également par une réalité territoriale délimitée par le limes, qui est la limite séparant les régions soumises à l’autorité de Rome. Ce territoire regroupe trois grands espaces qui sont l’Italie, les provinces, et les royaumes et peuples alliés mais qui n’ont pas une administration romaine. Il regroupe donc des territoires s’étendant du sud de l’Angleterre actuelle à l’est de la Turquie.
  • Exposé portant sur les thermes gallo-romaines mis en valeur par un exemple bien précis : Saint-Bertrand de Comminges.
    № 22525 | 2,985 mots | 0 sources | 2011 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Fiche de lecture de l'ouvrage « La Civilisation romaine » de Pierre Grimal portant sur une étude des différents domaines de la civilisation romaine.
    № 20946 | 11,890 mots | 0 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Exposé visant à nommer et à définir les institutions romaines ainsi qu'à en étudier leurs fonctionnements.
    № 20872 | 2,545 mots | 0 sources | 2010 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires