Devenir étranger à soi, n'est-ce pas se perdre ? Dissertation by petitebrune131

Devenir étranger à soi, n'est-ce pas se perdre ?
Dissertation se demandant comment il est possible d'être nous-mêmes et en même temps être comme un autre.
№ 21940 | 1,245 mots | 0 sources | 2010
Publié le déc. 30, 2010 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Prendre conscience, c'est avoir une idée distincte de ce dont nous n'avions pas une ''conscience'' claire auparavant. Ainsi, lorsque nous prenons conscience de nous-mêmes, nous découvrons quelque chose sur nous que nous ne connaissions avant. Or, la connaissance que nous avons de nous-mêmes peut être à la fois ce qui renforce la conscience de notre identité (c'est-à-dire le fait d'être toujours le même) et ce qui y introduit la notion d'altérité (c'est-à-dire le fait d'avoir conscience de ce qui est autre). Nous devenons donc en partie étrangers à nous-mêmes lorsque nous réfléchissons à ce que nous somme véritablement.

I- Le sentiment d'étrangeté à soi
II- L'identité remise en cause ?
III-La conscience comme reconnaissance de soi par un autre

Extrait du document:

Or, même si je peux m'interpréter moi-même, faire une ''autofiction'' ou une ''autobiographie'' de ma vie, je ne serai véritablement moi-même que par le regard d'autrui. C'est pourquoi je ne suis moi-même que par un autre. Cet autre peut être un ami, un ''alter-ego'' (un autre moi-même), mais aussi un étranger ou même quelqu'un qui m'est hostile.

Commentaires