Dois-je prendre l'autre en compte pour orienter ma conduite ? Dissertation

Dois-je prendre l'autre en compte pour orienter ma conduite ?
Dissertation de philosophie visant à comprendre si l'homme doit copier autrui pour avoir le bon comportement dans la société.
№ 14801 | 1,920 mots | 0 sources | 2009
Publié le avr. 13, 2010 in Philosophie
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dans le Coran, le prophète, qui a reçu un message de l'ange Gabriel, se doit de transmettre celui-ci à un maximum de personnes. Même s'il est très peu cru et qu'il est obligé de fuir, il persévère dans sa tâche, contre l'opinion, et est enfin approuvé après l'Hégire. Autrui est notre alter-égo. Il est en fait notre égal, en tant qu'homme, mais différent par ses trois pôles que son la personnalité, les masques et le moi. La conduite est le comportement d'un individu, sa façon d'agir. Tenir quelque chose en compte est l'inclure dans le processus de choix. Orienter sa conduite, par suite, est l'ensemble des choix faits et qui définissent notre comportement. Faut-il que je sois attentif aux actes d'autrui pour définir mon comportement ?

Extrait du document:

En pensant par lui-même, l'homme ne risque pas de tomber dans l'opinion, c'est-à-dire suivre les agissements d'autrui sans remise en cause préalable et sans réexamen de l'idée considérée. Il est alors possible de faire des choix justes, c'est-à-dire bons et précis. On peut partir du principe que nous nous connaissons mieux que les autres nous connaissent, et que nous pouvons agir en fonction de ce que nous savons de notre personnalité.

Commentaires