Doit-on toujours suivre la raison ? Dissertation by missbulle

Doit-on toujours suivre la raison ?
Dissertation de philosophie portant sur cette question qui s’inscrit, avec la notion de devoir, dans une dimension morale. L’utilisation de la raison semble être l’objet d’une obligation plus que d’une contrainte.
№ 4866 | 1,500 mots | 0 sources | 2008
Publié le mars 31, 2008 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

L’hypothèse d’une certaine obligation d’obéir à la raison amène à penser que chacun doit s’y soumettre au risque sinon de se voir retourner à l’état de nature. La raison est également la faculté qu’à l’homme de suivre des concepts et un cheminement logique pour aboutir à une démonstration. Elle s’avère donc indispensable dans la recherche de la vérité.
Le problème est de savoir si la raison est effectivement innée ou si elle s’acquiert par l’expérience, à laquelle elle semble pourtant s’opposer ; si elle est maîtresse d’elle-même ou aliénée à autre chose ; et enfin, il faut déterminer si son usage nécessite une quelconque force de volonté de la part du sujet.


Extrait du document:

Dans son usage courant, le verbe devoir désigne aussi bien la nécessité que l’obligation morale ou que l’obligation sociale.
Or cette dernière semble plutôt s’apparenter à une contrainte, et de ce fait, crée un certain paradoxe avec l’idée de la raison comme «lumière naturelle».
En effet, si la raison était le bon sens, comme chez Descartes, son usage ne devrait faire l’objet d’aucun devoir, puisqu’il serait alors naturel. Cette raison est le signe distinctif de l’humanité, et est universelle.
(...) La raison est universelle et nécessaire, et établit la spécificité de l’homme en tant «qu'animal raisonnable» chez Aristote. Elle désigne ici la capacité humaine à raisonner, c’est-à-dire à suivre une méthode précise pour pouvoir ensuite trouver un chemin logique dans sa réflexion. Cela permet à l’homme d’aboutir à une démonstration de sa pensée, ou éventuellement à une justification. C’est cette faculté qui permet de pouvoir se comporter raisonnablement, et d’être rationnel. Le terme de raisonnable est appliqué aux actions conformes à la morale, tandis que le terme de rationnel est employé pour des connaissances, des pensées qui suivent le bon sens.
Dans cette conception, il paraît nécessaire de suivre la raison pour arriver à la vérité. Or chacun doit aspirer à «sortir de la caverne», à voir le vrai derrière l’illusion.

Commentaires