Droit et force s'excluent-ils nécessairement ? Dissertation

Droit et force s'excluent-ils nécessairement ?
Dissertation se demandant si sans rapport de force, on pourrait réellement parler de droit.
№ 17416 | 1,515 mots | 4 sources | 2010
Publié le juin 29, 2010 in Droit , Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Le droit c'est l'ensemble des principes qui régissent les rapports des hommes entre eux, et qui servent à établir des règles juridiques. Pour la plupart d'entre nous, le droit a un caractère contraignant. Nous le voyons même comme un système de contraintes d'État qui est lié à un appareil répressif, celui de la police chargée de faire respecter la loi au nom de la sécurité et de l'ordre social. La force apparaît ainsi comme un pouvoir, une capacité à s'imposer, ou d'exercer une contrainte. L'état peut alors faire appel à la force publique pour maintenir la paix et le respect de la loi.

I/ La force est le moyen du droit quand elle est menée au nom du maintien de l'ordre et de la paix social
II/ La force est un moyen légitime du droit d'établir la justice

Extrait du document:

On peut ainsi soutenir que l'instauration du droit est faite grâce à une force réussissant à imposer son autorité aux hommes. La loi nous dit ce que qu'on a le droit de faire et ce qui est interdit. Elle pose les contraintes obligations, mais aussi la nécessité. Or, si la loi apparaît comme une contrainte pourquoi la respecter ? Hobbes répond à cette question dans le Léviathan par le fait que si nous obéissons à la loi, c'est par peur.

Commentaires