Du notable au professionnel de la politique Dissertation

Du notable au professionnel de la politique
Dissertation de sciences politiques alliant sociologie historique, sociologie politique et systèmes politiques comparés sur le thème des systèmes politiques et des marchés électoraux.
№ 138 | 1,750 mots | 5 sources | 2007
Publié le avr. 13, 2007 in Histoire , Droit , Sciences Politiques
6,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La professionnalisation de l'activité politique est un thème central et fondateur de nos démocraties occidentales. La politique a eu, involontairement, ou plutôt irrésistiblement, une énorme influence sur les pratiques et les décisions des électeurs, ce qui a abouti à la bouleverser et à en révolutionner le fonctionnement. De l'exercice d'une activité subsidiaire par des notables ou riches propriétaires on est passé à la généralisation d'un métier rationalisé, rémunéré et dont les techniques grandissantes ont rapidement exigé la formation d'organisations politiques, les premiers partis politiques.

I. Les facteurs de la politisation progressive à l’origine de la professionnalisation du politique
A) La diffusion d’un intérêt pour la politique
B) L’apprentissage électoral


II. La différenciation de l’activité politique et sa professionnalisation
A) De nouvelles relations avec l’électorat
B) La généralisation des « experts de la politique »





Extrait du document:

La professionnalisation du personnel politique est un thème central de la démocratie, en ce sens qu’elle est au croisement de l’histoire électorale et en particulier de la diffusion du suffrage universel, et de l’apparition des formes politiques modernes des démocraties occidentales, à savoir les organisations partisanes. La lente évolution des mœurs et des rituels électoraux est un facteur certain de cette évolution de la sphère du politique vers une différenciation de plus en plus marquée, cependant il est délicat de bien distinguer quel phénomène a engendré l’autre, car les rapports qu’ont entretenu ces deux mouvements apparaissent dans une certaine mesure comme dialectique, l’un évoluant par suite au bouleversement de l’autre, mais de même, inversement aussi. Essayons alors de nous poster en observateurs objectifs, en adoptant une démarche chronologique, pour essayer de répondre à cette problématique qui sous-tend le processus de professionnalisation de l’activité politique : comment a-t-on quitté cette logique de domination sociale exercée par les élites pour arriver à une activité politique pacifiée, organisée, et professionnalisée ? Comment peut-on expliquer que les élus politiques aient tellement changé de visage, passant de membres des élites exerçant souvent des professions libérales et amateurs en politique à des professionnels vivant exclusivement de l’activité politique ? Pour comprendre les processus qui ont permis ce changement il faut revenir sur les évolutions sociales et historiques qui ont permis leur lente affirmation. Puis nous verrons les effets profonds de ces mutations sociologiques et coutumières sur la pratique de l’activité politique, et les différents aspects d’une professionnalisation de plus en plus affirmée, sans jamais oublier qu’il n’y a pas eu de rupture « sèche » entre deux moments et deux pratiques, mais que le passage de l’une à l’autre n’est avant tout qu’une ample et profonde transformation, qui implique que beaucoup d’éléments du système d’origine se retrouvent dans le système qui lui a succédé.
  • Fiche de lecture du livre « Les partis politiques » de Pierre Bréchon portant dur l'organisation et l'évolution des partis politiques.
    № 20082 | 6,015 mots | 0 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation qui se demande quel a été le processus qui, dans nos démocraties représentatives occidentales, a conduit à une professionnalisation de l'activité politique entre le XIXème et le XXème siècle.
    № 22173 | 5,990 mots | 6 sources | 2010 | détails
    14,95 $US
    Ajouter au panier
  • Dissertation se demandant dans quelle mesure les mises en scène du pouvoir politique moderne, qui est donc affranchi de la religion, continuent de lui emprunter certains de ses codes et pratiques.
    № 31168 | 2,425 mots | 11 sources | 2014 | FR | détails
    7,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires