Economie, société et culture en France depuis 1973 Dissertation

Economie, société et culture en France depuis 1973
Dissertation qui analyse les grands bouleversements qui ont marqué la société française depuis 1973.
№ 10142 | 2,400 mots | 3 sources | 2009
Publié le févr. 15, 2009 in Économie , Histoire , Questions Sociales
7,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

La période d'après-guerre a été celle de la prospérité, portée par une croissance économique hors pair, couplée par le plein emploi. La fameuse économie des 30 Glorieuses de Jean Fourastié a marqué clairement la société française, ajouté à cela de profondes mutations tant démographiques (baby-boom) que sociétales avec l'intégration de la femme au travail, l'avènement de la société de consommation (50% des français en 1965 ont un réfrigérateur, un lave-linge, un téléviseur et une automobile).

1. Crise et bouleversements économiques : une nouvelle structure de l'emploi qui accroît le sentiment d'insécurité
A) La crise de 1973 : un bouleversement radical du paysage économique et social français
B) Crise et conséquences : quel rôle de l'Etat ?

2. La fin d'une ère ? Entre crises des modèles et mutations de la société
A) Inégalités et crise des modèles
B) Face à l'incertitude, la société française évolue

Extrait du document:

Premièrement, le modèle républicain a souvent venté les mérites. Il se trouve qu'il n'est plus aujourd'hui l'idéal d'ascenseur social qu'il était autrefois, et ce autour de la figure de l'école.
Aujourd'hui, seulement 30% des enfants d'ouvriers accèdent à l'enseignement supérieur contre près de 80% pour les enfants de cadres. L'égalité des chances sur laquelle reposait le modèle de l'école républicaine semble loin. La formation des élites dépend étroitement de l'accès aux grandes écoles qui garantissent des carrières professionnelles prestigieuses. Couplé à cela au final, les effets pervers d'une démocratisation scolaire : certes, l'objectif de 80% des lycéens est atteint, mais c'est sans compter le nombre d'échec en 1ère année de faculté de nombreux étudiants, qui touche majoritairement des jeunes issus de milieu populaire.
Ceci se retrouve sur l'accès au marché de l'emploi, car au final c'est bien l'évolution de la structure d'emploi qui permet l'évolution dans une structure donnée d'une certaine mobilité sociale. Dans la mesure où il y a une faible création d'emploi, il est clair que l'ascenseur social va peiner à monter.
Ainsi, certains modèles se trouvent donc clairement remis en cause par la situation économique, et l'incertitude ambiante opère à des changements de la société française.

Commentaires