"Eléments de psycho-biologie" de Raymond Ruyer Dissertation

"Eléments de psycho-biologie" de Raymond Ruyer
Dissertation analysant l'oeuvre philosophique de Raymond Ruyer qui définit les liens existants entre le psychisme et la biologie.
№ 6900 | 5,520 mots | 0 sources | 2008
Publié le juin 30, 2008 in Philosophie , Physique , Psychologie
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Dégager les principes d’une science qui unirait la psychologie à la biologie est une ambition fondamentale de la philosophie de Raymond Ruyer, qui s’appliquera toujours à démontrer que psychisme et vie désignent la même réalité, nourrie par la même source spirituelle. Et si les "Eléments de psycho-biologie" se réclament d’emblée d’une métaphysique du développement, c’est qu’ils se proposent d’explorer ce mode plus fondamental de la réalité transversal à l’espace et au temps, manifeste dans la formation et l’existence en ligne continue des êtres vivants. Car une telle pensée de la vie sur le modèle de la conscience implique tant une défense du finalisme, qu’un immense plaidoyer pour l’irréductible.
Toute l’analyse de Ruyer tend en ce sens à dénoncer l’insuffisance de la réduction de l’organisme aux lois physico-chimiques, qui conduit à quatre impasses théoriques : comment expliquer la structure complexe de l’organisme, et son apparition par épigenèse ? Comment rendre compte du caractère thématique de l’organisation et des organes, qui ne sont pas formés de matériaux de construction, mais de systèmes se commandant mutuellement, et représentant de véritables outils ? Comment expliquer le caractère historique des organismes, qui ne sont jamais purement et simplement en équilibre avec les conditions instantanées ? Comment enfin comprendre les rapports étroits entre le biologique et le psychologique ? Ce sont ces quatre problèmes que Ruyer se propose de résoudre en adoptant l’hypothèse d’un domaine trans-spatial, présidant le développement organique.

Extrait du document:

Si le potentiel est la source qui permet l’individuation dans le monde visible spatio-temporel, nous devons nous arrêter sur cette notion d’individualité. Ce qui fait la conscience d’un individu, c’est toujours un thème mnémique qui s’empare d’elle et auquel elle participe ; l’auto-possession de la conscience n’est donc jamais un repliement, mais au contraire une pleine ouverture à toute possession possible.
  • Synthèse de l'œuvre « Le Diable au Corps » de Raymond Radiguet visant à déterminer comment, par un roman d'amour où la guerre ne semble à première vu n'être qu'une toile de fond, l'auteur parvient à la dénoncer.
    № 16334 | 2,690 mots | 0 sources | 2006 | détails
    8,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire étudiant un article de Raymond Aron paru dans le Figaro du 3 septembre 1954, où il traite de l'échec de la création d'une Communauté européenne de Défense (CED), à laquelle il était favorable.
    № 29501 | 4,250 mots | 7 sources | 2013 | FR | détails
    11,95 $US
    Ajouter au panier
  • Commentaire du poème « La Chair chaude des mots », de Raymond Queneau cherchant à expliquer comment, à travers ce poème, cet écrivain nous démontre que les mots sont vivants.
    № 18477 | 2,000 mots | 1 source | 2007 | détails
    6,95 $US
    Ajouter au panier

Commentaires