En quel sens peut-on reprocher à quelqu'un d'être inconscient ? Dissertation

En quel sens peut-on reprocher à quelqu'un d'être inconscient ?
Dissertation se demandant si le terme d'inconscience renvoie automatiquement à la notion d'ignorance et par conséquent, s'il est possible de reprocher à un individu de ne pas avoir conscience d'un acte.
№ 24738 | 1,320 mots | 0 sources | 2011
Publié le juin 02, 2011 in Philosophie
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

« Tu es inconscient d'avoir fait une chose pareille ». Qui n'a jamais entendu ce type de déclaration ? Nous pouvons donner plusieurs sens au mot « inconscient ». Un sens psychologique inventé par FREUD mais aussi un sens commun employé par tous pour définir ce qui n'est pas conscient. En quel sens peut-on reprocher à quelqu'un d'être inconscient ? Dans cette problématique il s'agit de savoir de quoi est question ce qui n'est pas conscient pour celui qui n'a pas conscience de ses actes.

I- On ne peut reprocher à quelqu'un d'être inconscient car l'inconscient est un manque d'information, une ignorance
II- Oui, nous pouvons reprocher à quelqu'un d'être inconscient
III- L'inconscient en général

Extrait du document:

Selon Freud, les gens sont dominés par le « surmoi ». Un enfant privé de nourriture dans son enfance (une privation par exemple), pourra passer outre la loi, par exemple, voler de la nourriture même s'il n'a pas faim. Mais dans ce cas, peut-on le juger coupable ? C'est une histoire d'inconscient, et de conscience à la fois. Oui il était conscient qu'il volait à ce moment là, mais s'il a volé, c'est car il souffre dans son inconscient. Que faire dans ce cas là ?

Commentaires