En quoi l'art peut-il être dit créateur ? Dissertation by marjolie

En quoi l'art peut-il être dit créateur ?
Dissertation portant sur l'association dans le langage courant, de l’adjectif «créateur» avec le terme «art», l'art étant considéré comme l’activité humaine créatrice par excellence.
№ 4597 | 5,645 mots | 0 sources | 2007
Publié le mars 25, 2008 in Philosophie , Arts
14,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

On s'est longtemps refusé à appliquer cet adjectif «créateur» au domaine esthétique, justement à cause de sa connotation théologique : le paradigme de la création est réservé à la divinité. L’usage du terme finit par s’étendre et son application au domaine esthétique apparaît parallèlement au déclin de sa signification théologique.
C’est à cette condition seulement que l’artiste acquiert un véritable statut, et n’est plus seulement considéré comme celui qui mime, qui produit à nouveau ou qui représente.

I. L’art est créateur : les objets issus de l’activité créatrice, c’est-à-dire les œuvres d’art, ont un caractère «premier» : ils sont uniques et originaux

II. L’art peut être dit créateur en ce qu’il donne naissance à un monde qui a un fonctionnement propre et cohérent


III. L’œuvre d’art – la créature – se caractérise par une certaine autonomie vis-à-vis de son créateur et du monde, et semble avoir une vie propre

Extrait du document:

L’adjectif «créateur» a avant tout une origine et une connotation théologiques, et renvoie au paradigme biblique de la création ex nihilo : c’est la divinité qui est créatrice, en tant qu’elle tire quelque chose du néant, qu’elle a la capacité de transformer un vide, un rien, une absence en un phénomène, un monde. Mais qu’en est-il du domaine esthétique ? Est-il possible de comparer l’artiste, celui qui crée, à une divinité qui ferait surgir son œuvre du néant ? Est-ce en ce sens que l’on peut dire de l’art qu’il est créateur ? Ou bien la création artistique est-elle une activité humaine si particulière et si mystérieuse qu’elle renouvelle les critères qui définissent la création en général, voire qu’elle en définit de nouveaux ? Mais des philosophes contemporains, loin de toute perspective théologique, ont pourtant pu critiquer eux aussi l’application de cet adjectif au domaine de l’art, prétextant «qu'au niveau du déterminisme naturel et social, se croire créateur relèverait d’un illusion subjectiviste ou humaniste».
Ainsi l’association, que nous avons tendance à faire spontanément dans le langage courant, entre les termes «art» et «créateur» mérite donc une réflexion et une analyse précise.

Commentaires