En quoi l'ouverture des marchés et la globalisation financière sont-elles responsables des crises sur les marchés émergents ? Dissertation

En quoi l'ouverture des marchés et la globalisation financière sont-elles responsables des crises sur les marchés émergents ?
Dissertation qui concerne l'effet des dérèglementations financières dans les pays émergents, l'Asie en particulier. Perspective keynésienne/néo-keynésienne/régulationniste.
№ 15836 | 1,350 mots | 0 sources | 2010
Publié le mai 16, 2010 in Économie , Sciences Politiques
5,95 $US Acheter et télécharger immédiatement ce document



Résumé:

Au cours des dernières décennies, un certain nombre de pays qui avaient bénéficié d'un développement économique rapide ont connu des « crises » : dans la plupart des cas, il s'agissait dans un premier temps d'une crise bancaire, qui entrainait dans second temps une crise financière plus diffuse, qui elle-même provoquait de graves crises de change, aux conséquences d'autant plus funestes que l'interconnexion des marchés accroît le risque de propagation aux pays voisins. Ce scénario en trois temps est advenu dans les pays du sud-est asiatique à la fin des années 1990, ou encore en Argentine. En définitive, plus des deux tiers des pays membres du FMI auraient été touchés par des crises bancaires à un moment ou un autre lors de ces trente dernières années. Pour un grand nombre d'économistes non-libéraux, ces crises sont les conséquences des politiques de libéralisation financière brutale qui les ont presque toujours précédées, une corrélation corroborée par des travaux empiriques menés par des experts du Fonds Monétaire International (FMI) en 1995.

Extrait du document:

Les évènements qui reviennent systématiquement lorsqu'il s'agit d'illustrer la théorie que nous venons de présenter sont les crises argentine et asiatique qui eurent lieu dans les années 1990.
Au début des année 1990, la gouvernement argentin mena des politiques d'ouverture commerciale, de libéralisation financière et de privatisations. On ancra le peso au dollar par l'instauration d'un currency board : l'émission monétaire était devenue impossible sans contre-partie en devises.

Commentaires